Cambriolés, ils font condamner l’Etat

  • A
  • A
Cambriolés, ils font condamner l’Etat
@ dr
Partagez sur :

Des commerçants ont obtenu des dommages et intérêts après avoir été cambriolés 13 fois.

C’est une décision pour le moins atypique. La Cour administrative d'appel de Nancy a condamné l'Etat pour faute lourde pour ne pas avoir su protéger un couple de commerçants à Vitry-le-François, dont la parfumerie avait été cambriolée à treize reprises entre 1987 et 1999. L'Etat a été condamné le 7 janvier à leur verser 90.000 euros de dommages et intérêts.

A chaque fois, le même mode opératoire était utilisé. Les voleurs arrivaient dans deux grosses berlines, en provenance de la région parisienne. Le premier véhicule servait de bélier, pour briser la vitrine, puis les occupants de la deuxième voiture pillaient les parfums à l'intérieur du magasin.

Au total, 13 cambriolages en 12 ans ont été recensés. Sans que les voleurs ne soient jamais inquiétés. Et en dépit d'un système d'alarme et de la proximité du commissariat, situé à 150 mètres de la parfumerie.

Face à ce désintérêt des autorités, le couple de parfumeurs a décidé d'attaquer l'Etat. Et après dix ans de procédure judiciaire, la responsabilité de l’Etat a été reconnue pour faute lourde. Une décision dont se félicite l’avocat des plaignants qui relève que "l'Etat a démontré ses limites en matière d'intervention des forces de police".