Calais : un migrant tué lors de rixes nocturnes dans la "Jungle"

  • A
  • A
Calais : un migrant tué lors de rixes nocturnes dans la "Jungle"
La "Jungle" de Calais. Image d'illustration.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Six autres migrants ont été blessés dans des rixes qui ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi aux abords de la "Jungle". 

Un migrant éthiopien a été tué et six migrants éthiopiens et érythréens ont été blessés lors de rixes dans la nuit de lundi à mardi aux abords de la "Jungle" de Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais. Environ 4.500 migrants selon les autorités et 7.000 selon les associations vivent sur ce site, dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre.

Coups de couteau. Deux rixes ont éclaté "à proximité du camp opposant des migrants africains (Soudanais, Érythréens, Éthiopiens) et afghans", lors desquelles des coups de couteau et de bâton ont été échangés, faisant un mort et six blessés dont un grave, a rapporté un porte-parole de la préfecture. Des CRS sont intervenus plusieurs fois, a affirmé une source policière, qui a également fait état, comme souvent, d'une trentaine de barrages posés dans la nuit sur la rocade portuaire et l'autoroute A16 par des migrants souhaitant monter dans des camions.

Transporté à l'hôpital. Le migrant éthiopien, âgé de 37 ans, est mort transpercé au thorax par un coup de couteau. Il a été transporté à l'hôpital de Calais par un militant de No Border (collectif prônant l'abolition des frontières), a précisé cette source. Il s'agit du premier tué au cours d'une rixe entre migrants depuis la formation de la "Jungle" au printemps 2015. Le 26 mai, des affrontements entre Afghans et Soudanais avaient fait 40 blessés.