Braquage chez Cartier : "je n’ai vu ça que dans les films"

  • A
  • A
Braquage chez Cartier : "je n’ai vu ça que dans les films"
@ Photo Julien Ricotta/Europe1
Partagez sur :

TÉMOIGNAGES - Plusieurs témoins ont assisté au braquage de la bijouterie Cartier, dans le 8e arrondissement de Paris.

"Je n’oublierai jamais cette scène. Je n’ai vu ça que dans les films". Un témoin du braquage de la bijouterie Cartier, dans le 8e arrondissement de Paris, en a encore le souffle coupé. Deux individus ont braqué la joaillerie, mardi soir, avant de prendre une femme en otage qu’ils ont rapidement relâchée. Ils ont ensuite pris la fuite avant de se retrancher dans un salon de coiffure du XVe arrondissement, dans le sud-ouest de la capitale, où un homme, cette fois-ci, a été retenu en otage. Peu après, les deux malfaiteurs se sont rendus à la police, et l'otage a été libéré. Europe1.fr vous raconte la scène à travers les yeux de plusieurs témoins.

>> LIRE AUSSI - Bijouterie Cartier : braquage, course-poursuite et prise d'otage

"Ils ont relâché la femme au milieu de la route". Un témoin a clairement distingué les braqueurs en pleine action, à proximité de la bijouterie Cartier. "Des policiers sont arrivés près de la porte. Les braqueurs les ont vus, ils ont alors pris une dame en otage pour sortir. Un des deux a fait tomber son arme, qu’il a récupérée. Ils ont relâché la femme au milieu de la route, puis ils ont pris leur scooter".

>> LIRE AUSSI - Qui sont les deux braqueurs de la bijouterie Cartier ?

"Une arme de poing et une mitraillette". Le témoin poursuit : "Ils ont fait tomber une valise, qu’ils ont tout de suite récupérée. Juste avant de partir sur leur scooter, ils ont tiré en l’air. Ils avaient une arme de poing, et une mitraillette de couleur grise". L’homme qui a assisté à la scène, en plein cœur de la capitale, certifie que les deux individus "n’étaient pas cagoulés."

La vidéo exclusive de la fuite des deux braqueurs :



EXCLUSIF - Les images de la fuite des braqueurs...par Europe1fr

La scène, vue du haut. Un autre témoin a assisté à la scène depuis des fenêtres situées deux étages au-dessus de la boutique Cartier à l’angle des rues François-1er et Pierre-Charon. "C’est habituel dans le quartier, il y a souvent du bruit, mais j’ai quand même jeté un œil", explique-t-il. Il aperçoit alors une personne se faire tirer par un des deux braqueurs.

"Trois coups de feu, au minimum." "Une troisième personne, juste à côté des deux autres, a alors sorti une arme longue. Dès que j’ai vu ça, je me suis rangé derrière le mur. J’ai ensuite entendu au minimum 3 coups de feu. Je n’ai pas vu quand ils sont partis, j’ai attendu qu’ils s’en aillent pour regarder à nouveau", nous raconte-t-il. Quand il jette de nouveau un œil, les braqueurs avaient pris la fuite.

>> A REGARDER - Comment sont gérées les prises d'otage ?