Bolognaise à la cantine du lycée : 66 intoxications alimentaires

  • A
  • A
Bolognaise à la cantine du lycée : 66 intoxications alimentaires
@ MaxPPP
Partagez sur :

YVELINES - Les personnes qui ont consommées des pâtes à la bolognaise à la cantine ont été plus touchées que celles qui avaient choisi les pâtes à la carbonara.

Plus de 60 personnes, essentiellement des élèves, ont été victimes d'une intoxication alimentaire, probablement pour avoir mangé mercredi des pâtes à la bolognaise à la cantine d'un lycée agricole des Yvelines, a annoncé jeudi la préfecture.

"Pour l'instant, on est dans des cas d'intoxication avec des symptômes qui sont désagréables mais qui ne présentent pas de signes de gravité particulière", a-t-elle précisé. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ces personnes ont été prises de "fièvre, douleurs abdominales, vomissements et diarhée". Il s'agit essentiellement d'élèves âgés de 13 à 20 ans et de quelques adultes encadrants du lycée internat agricole privé Le Buat à Maule, à 50 km à l'ouest de Paris. "Tous avaient au moins pris un repas", mercredi midi ou soir, "et ça pourrait être un plat de pâtes à la bolognaise" qui est à l'origine de l'intoxication, a ajouté la préfecture.

De source proche du dossier, on précise que les personnes qui ont choisi les pâtes à la carbonara ont été "moins malades". Selon la préfecture, sur les "66 personnes qui se sont déclarées malades (...), 65 ont été ou vont être orientées vers les centres hospitaliers". Elles ont été prises en charge dans la matinée par le Service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) et les pompiers, sous le contrôle de l'Agence régionale de santé. Au total, "70 personnes ont déclaré avoir consommé ce plat, certaines vont développer l'intoxication, d'autres pas forcément". 

Problème dans la préparation ou la conservation des plats, contamination bactérienne... la préfecture des Yvelines n'émet "pas de conclusion définitive à ce stade".Les services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations vont commencer dans la journée l'analyse des plats témoins.L'établissement, sous contrat avec le ministère de l'Agriculture, est situé au coeur d'un parc boisé qui comprend un château du XVIIIe siècle, selon son site internet. Il accueille environ 300 élèves, de la 4e au bac +2.