Bettencourt : De Maistre et Woerth jugés pour "trafic d'influence"

  • A
  • A
Bettencourt : De Maistre et Woerth jugés pour "trafic d'influence"
@ AFP
Partagez sur :

L'ex-ministre du Budget Eric Woerth aurait permis à Patrice de Maistre d'être décoré de la Légion d'honneur en échange de l'embauche de sa femme.  

L'info. Une Légion d'honneur en contrepartie d'un bon service ? C'est la question que devra trancher le tribunal correctionnel de Bordeaux, un mois après le procès pour "abus de faiblesse" au détriment de Liliane Bettencourt. L'ex-ministre du Budget, Eric Woerth, et l'ancien gestionnaire de l'héritière de L'Oréal, Patrice de Maistre, sont jugés cette fois-ci pour "trafic d'influence". 

Un pacte entre les deux hommes ? Les faits pour lesquels comparaissent les deux hommes auraient eu lieu au printemps-été 2007. Eric Woerth était alors trésorier de l'UMP, avant de devenir en mai ministre du Budget. En contrepartie d'un emploi pour son épouse, Florence, chez Clymène, la holding financière ayant pour but de faire fructifier les dividendes du groupe L'Oréal, et dont Patrice de Maistre était alors directeur-général, l'homme politique, proche de Nicolas Sarkozy, aurait permis à l'homme de confiance de la milliardaire d'obtenir la Légion d'honneur. Ce dernier avait d'ailleurs reçu la fameuse médaille des mains d'Eric Woerth.

Un "non-lieu" requis en 2013. Mais pour le parquet, la preuve du "lien de cause de à effet" entre la décoration attribuée à Patrice de Maistre et le recrutement de Florence Woerth "n'a pu être formellement rapportée". En mai 2013, le ministère public avait donc requis un non-lieu. Les juges d'instruction, autour du juge Jean-Michel Gentil, ont pourtant décidé de renvoyer les deux hommes pour trafic d'influence actif en ce qui concerne Patrice de Maistre, 66 ans, et trafic d'influence passif pour Eric Woerth, 59 ans.

>> LIRE AUSSI - Bettencourt : Eric Woerth se défend

Enregistrements clandestins. L'enquête avait démarré dans le sillage des enregistrements clandestins réalisés en 2009 et 2010 par l'ex-majordome de la milliardaire, Pascal Bonnefoy. Des enregistrements au "caractère illicite" dénonce la défense. Dans l'un d'eux, le gestionnaire de fortune de la vieille dame évoque le recrutement de Florence Woerth. Le dossier s'appuie aussi sur des échanges de correspondance entre les deux hommes et d'apparentes contradictions dans leurs déclarations. Comme en février, la nature des relations entre Eric Woerth et de Patrice de Maistre, ainsi que les affinités et l'implication politiques ce dernier, seront donc au cœur des débats menés par le tribunal.

>> LIRE AUSSI - Bettencourt : De Maistre se défend

Lors du premier volet de l'affaire Bettencourt, dont le jugement sera rendu le 28 mai prochain, le ministère public avait demandé la relaxe pour l'ex-ministre mais avait requis en revanche trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, et 375.000 euros d'amende à l'encontre de Patrice de Maistre. Alors que ce premier procès a duré plusieurs semaines, ce deuxième volet ne durera que jusqu'à mercredi. Les deux prévenus encourent dix ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende, éventuellement assortis d'interdiction des droits civiques ou d'exercer une fonction publique.

Suivez en direct le procès avec notre journaliste Pierre de Cossette depuis Bordeaux :