Bébé rom : enquête préliminaire ouverte pour discrimination

  • A
  • A
Bébé rom : enquête préliminaire ouverte pour discrimination
@ Le bébé rom devrait finalement reposer dans le cimetière de Champlan. (AFP)
Partagez sur :

Une enquête préliminaire pour discrimination a été ouverte par le parquet d’Evry, alors que la petite Maria Francesca a été inhumée lundi après-midi à Wissous.

Enquête préliminaire. Suite au refus du maire de Champlan (Essonne), Christian Leclerc, d’enterrer le bébé rom dans sa commune, le parquet d’Evry a ouvert une enquête préliminaire pour "discrimination", a annoncé le procureur de la République. Confiée à la gendarmerie de Palaiseau, l’enquête "aura pour objet de recueillir les déclarations des personnes ayant eu à connaître de cette situation et de déterminer les conditions dans lesquelles ce refus aurait été opposé à la famille", a-t-il précisé. 

>> A LIRE AUSSI - Bébé rom de Champlan : le point sur l'affaire 

Décédé de la mort subite du nourrisson, au lendemain de Noël, dans la nuit du 25 au 26 décembre, le bébé, âgé de deux mois et demi se prénommait Maria Francesca. La petite fille vivait dans le bidonville de Champlan avec sa famille, installée là depuis plus d'un an. Cette dernière s'était vue refuser l'autorisation d'inhumer Maria Francesca au cimetière municipal, le 31 décembre dernier. 

>> A LIRE AUSSI : Le maire de Champlan présente ses excuses