Bébé à Marseille : l'alerte enlèvement levée

  • A
  • A
Bébé à Marseille : l'alerte enlèvement levée
Le nourrisson a été enlevé à l'hôpital, dans la nuit de lundi à mardi.@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Une femme de 25-30 ans a été placée en garde à vue mardi matin et a reconnu les faits.

Le plan alerte enlèvement déclenché mardi après la disparition d'un nouveau-né de quatre jours à la maternité de l'hôpital Saint-Joseph, à Marseille, a été levé mardi matin. L'enfant "a priori" a été retrouvé mais n'a pas encore été présenté à sa mère, a précisé le procureur de la République. Le bébé, un garçon prénommé Zacharia, avait disparu dans la nuit de lundi à mardi.

Une femme a été placée en garde à vue et a reconnu les faits mardi matin. Âgée d'environ 25-30 ans, de taille moyenne, elle est de type méditerranéen ou maghrébin. Elle a les cheveux mi-longs châtain foncé et a un grain de beauté apparent ou une tache sur la joue droite.

>> L'alerte enlèvement sur le site du ministère de la Justice

Le nourrisson, lui, a été enlevé avec une couverture rose. Le très jeune âge de l'enfant, né vendredi à 15h30, empêche d'avoir des éléments plus précis de signalement.

 L'alerte sur smartphone

Depuis fin 2011, les particuliers peuvent relayer l'alerte après l'extension du plan à Facebook via un partenariat avec le réseau social, "une première en Europe" selon le ministre de la Justice de l'époque, Michel Mercier.

En complément d'une diffusion à la télévision et à la radio, le plan avait déjà été étendu en 2010 aux bornes de la Française des Jeux, aux réseaux de panneaux d'affichage urbains, aux sites Internet à très fort taux d'audience et à des applications de smartphones. Le nombre de canaux de diffusion des alertes avait ainsi été porté à une cinquantaine contre une trentaine auparavant.

Si vous avez une information permettant de localiser l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-même et appelez immédiatement la police au 0805.200.200 ou adressez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr