Bas-Rhin : démantèlement d'un trafic de stupéfiants international, 11 interpellations

  • A
  • A
Bas-Rhin : démantèlement d'un trafic de stupéfiants international, 11 interpellations
Le coup de filet mené lundi a mobilisé 120 policiers et gendarmes. Image d'illustration.@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

Lundi, le parquet de Nancy a annoncé la mise en examen de sept personnes dans une affaire de trafic international de cannabis et d'héroïne. 

Onze personnes ont été interpellées dans le Bas-Rhin, dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants entre l'Espagne, l'Allemagne, les Pays-Bas et la France, a annoncé lundi le parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy.

Sept mises en examen. Après six mois d'enquête, le coup de filet, qui a mobilisé 120 policiers et gendarmes le lundi 18 juin, a abouti à la mise en examen de sept personnes à l'issue de leur garde à vue. Elles sont soupçonnées d'appartenir à un réseau de malfaiteurs localisés à la frontière franco-allemande, aux alentours de Beinheim  dans le Bas-Rhin, organisant du transport "à grande échelle" de produits stupéfiants depuis le début du mois d'août 2017 jusqu'à la fin du mois de mai 2018.

"10 à 20 kilos de cocaïne par semaine". Les quantités transportées, stockées en France, seraient de l'ordre de "40 à 50 kgs de cannabis  par semaine" en provenance d'Espagne et "entre 10 à 20 kilos de cocaïne  par semaine" des Pays-Bas, a indiqué la JIRS. L'une des têtes du réseau, un ressortissant allemand, installé à Beinheim supervisait la revente de la drogue à destination de clients allemands "basés notamment à Stuttgart et Heidelberg", a-t-on précisé. Les investigations sont toujours en cours pour préciser le niveau de responsabilité des différents acteurs, les quantités de drogues et les biens mal-acquis issus de ce trafic.