Attentats : "les questions insistantes" de Salah au vendeur de détonateurs

  • A
  • A
Attentats : "les questions insistantes" de Salah au vendeur de détonateurs
@ DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Partagez sur :

Le terroriste présumé cherchait à se procurer une dizaine de détonateurs électriques.

Nouvel élément dans l'enquête sur les attentats du 13 novembre. Salah Abdeslam, toujours en fuite, aurait commandé plusieurs détonateurs dans un magasin de la banlieue parisienne, quelques semaines seulement avant les attentats qui ont fait 130 morts. Le terroriste présumé aurait effectué son achat à Saint-Ouen-l'Aumône, dans le Val d'Oise. Des détonateurs qui pourraient avoir servi à équiper les gilets explosifs des kamikazes.

Un comportement "étrange". C’était en septembre ou octobre. Le gérant de ce magasin de pyrotechnie, interrogé par Europe 1, a un léger doute sur la date précise. Mais ce dont il est certain, c’est que ce client a eu un comportement "étrange". Il cherchait à se procurer une dizaine de détonateurs électriques et "il a posé beaucoup de questions pour s’assurer de leur fiabilité". Des questions insistantes pour trouver le meilleur dispositif. Et ce client ressemblait fortement au portrait qui a circulé après les attentats de Paris, le 13 novembre dernier.

Un permis de conduire comme pièce d’identité. La piste est sérieuse et les enquêteurs se penchent donc dessus. Ils vont d’ailleurs entendre une deuxième fois le gérant de ce magasin, qui avait fait la démarche de les contacter. L’artificier a également expliqué avoir reçu le permis de conduire Salah Abdeslam en guise de pièce d’identité pour effectuer l’achat. A l’époque, il n’était pas encore l’homme le plus recherché d’Europe.