Attentats : Salah Abdeslam arrêté en février pour possession de cannabis

  • A
  • A
Attentats : Salah Abdeslam arrêté en février pour possession de cannabis
Salah Abdeslam avait été contrôle aux Pays-Bas en décembre 2014.@ DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Partagez sur :

ATTENTATS - L'un des terroristes ayant participé aux attaques de Paris vendredi soir avait été arrêté en décembre dernier aux Pays-Bas pour possession de cannabis.

Salah Abdeslam, visé par un mandat d'arrêt international pour son rôle présumé dans les attentats de Paris, avait été brièvement arrêté en février aux Pays-Bas lors d'un contrôle routier pour possession de cannabis, a annoncé mercredi la police néerlandaise. Accompagné d'un de ses frères ainsi que d'une autre personne, ils roulaient en direction du sud dans une voiture immatriculée en Belgique lorsqu'ils ont été contrôlés sur l'autoroute A27 à hauteur de Gorinchem (centre).

Il "ne figurait pas dans le système". "Comme le prescrit la procédure, les identités d'Abdeslam et de ses compagnons de voyage ont été soigneusement contrôlées", a précisé la police néerlandaise dans un communiqué. "Abdeslam ne figurait pas dans le système, et il était encore moins question d'un avis de recherche", a-t-elle ajouté avant d'expliquer : "il n'y avait donc aucune base juridique pour entreprendre une enquête plus approfondie".

Une amende de 70 euros. "Le cannabis a été saisi et Abdeslam est finalement reparti après avoir payé une amende de 70 euros", a souligné la même source. Salah Abdeslam, 26 ans, Français né à Bruxelles, est suspecté d'avoir fait partie de l'équipe de tueurs qui ont frappé Paris, et fait l'objet d'intenses recherches.