Attentats : 300 personnes, dont 80 en "urgence absolue", prises en charge dans les hôpitaux

  • A
  • A
Attentats : 300 personnes, dont 80 en "urgence absolue", prises en charge dans les hôpitaux
Partagez sur :

Trois cent personnes, dont 80 en urgence absolue, sont prises en charge dans les hôpitaux parisiens annonce l'AP-HP. 

Trois cent personnes, dont 80 en urgence absolue, sont prises en charge dans les hôpitaux parisiens annonce l'AP-HP. 

Traumatismes divers et parfois multiples. 300 victimes des attentats de vendredi soir à Paris, dont 80 blessés en "situation d'urgence absolue" et 177 en urgence "relative", ont été prises en charge dans les hôpitaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, a annoncé samedi l'AP-HP, qui dit disposer des "capacités nécessaires". Parmi elles figurent aussi 43 "témoins ou proches". 53 personnes sont déjà sorties, précise l'AP-HP dans un communiqué. "En état de choc, la majorité des personnes sont atteintes de traumatismes divers et parfois multiples qui pourront nécessiter une prise en charge médicale dans la durée", ajoute-t-elle.

Sept hôpitaux principalement mobilisés. L'AP-HP "dispose des capacités nécessaires pour assurer la prise en charge", et les ressources en sang sont "à ce stade suffisantes". "La mobilisation des donneurs (de sang, NDLR) doit s'effectuer dans la durée dans les jours qui viennent", souligne-t-elle. Les victimes ont été "principalement prises en charge" dans sept hôpitaux: Saint-Louis, La Pitié-Salpêtrière, Georges-Pompidou, Henri-Mondor, Lariboisière et Beaujon. L'AP-HP communique un numéro, le 01 40 27 40 27, pour les personnes "qui souhaitent des informations sur l'identité des victimes éventuellement hospitalisées".

Les familles des victimes peuvent se rendre à l'École militaire, dans le VIIe arrondissement, tandis que la Ville de Paris a mis en place un accueil dans les mairies des Xe et XIe, rappelle-t-elle.

>> La nuit du 13 novembre sur twitter :