Attentat rue des Rosiers : 33 ans après, ils se souviennent

  • A
  • A
Attentat rue des Rosiers : 33 ans après, ils se souviennent
@ AFP
Partagez sur :

 - Alors que des mandats d'arrêt internationaux ont été lancés contre trois suspects, les souvenirs du massacre demeurent intacts dans le quartier.

Près de 33 ans après les faits, les souvenirs sont toujours aussi vifs dans le quartier de la rue des Rosiers, à Paris, touché par l'attentat meurtrier du 9 août 1982 ayant fait six morts et 22 blessés.

Le bruit des détonations gravé en mémoire. Aujourd'hui la devanture du restaurant de Jo Goldenberg existe toujours, elle est intacte. Et même si désormais une boutique de vêtements a remplacé le restaurant, des impacts de balle et des éclats de grenades sont encore visibles sur la façade. Henri tient une boucherie à quelques mètres de là. Il était présent en 1982 et n'a oublié aucun détail : "Ce sont les détonations qui restent dans la tête. J'ai vu les deux hommes courir de la rue des Rosiers à la rue Vieille-du-Temple. On a vu quelques corps à terre, on ne savait pas s'ils étaient décédés ou pas."

Un soulagement. Né dans cette rue des Rosiers, André, lui, connaissait plusieurs des six victimes. Pour cet homme de 77 ans, l'identification des trois suspects est une bonne nouvelle : "C'est sûr que de savoir qui a pu provoquer ces attentats, on est quand même assez soulagés." "On en parle toujours souvent. Par exemple, suite aux attentats qu'il y a eu, c'est bien entendu revenu à l'esprit", a reconnu le septuagénaire, faisant allusion aux attentats contre Charlie Hebdo et la prise d'otages de l'Hyper Cacher, début janvier à Paris.  

Le restaurant Jo Goldenberg attaqué. Le 9 août 1982 à la mi-journée, une grenade avait explosé dans le restaurant-charcuterie de ce quartier juif, avant que deux hommes ne fassent irruption à l'intérieur et  ouvrent le feu sur la cinquantaine de clients attablés. Puis le commando, composé de plusieurs hommes, avait pris la fuite en vidant sur les passants le contenu des chargeurs de leurs pistolets-mitrailleurs.

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : 33 ans après, 3 suspects identifiés

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : que s’est-il passé le 9 août 1982 ?