Attentat raté sur les Champs-Elysées : un "stock d'armes" retrouvé chez l'assaillant

  • A
  • A
Attentat raté sur les Champs-Elysées : un "stock d'armes" retrouvé chez l'assaillant
@ AFP
Partagez sur :

Adam D., fiché S depuis 2015, détenait plusieurs armes et un permis de port d'armes.

Un "stock d'armes" a été saisi au domicile de l'assaillant de 31 ans mort lundi dans un attentat manqué sur les Champs-Elysées, a-t-on appris mardi de source proche du dossier. Selon les informations d'Europe 1, le nombre d'armes était en cours d'inventaire.

Plusieurs armes détenues par l'assaillant. Adam D., fiché S depuis 2015 pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale, avait l'autorisation de détenir sept armes, parmi lesquelles des pistolets Sig-Sauer 9mm et Glock 9mm ainsi qu'un fusil d'assaut israélien, de même type que ceux retrouvés dans la voiture.

Un permis maintenu malgré la fiche S. Adam D. disposait d'une autorisation de détention d'arme car il pratiquait le tir sportif. La première autorisation avait été délivrée "avant le signalement", a affirmé le Premier ministre. Fin novembre 2016, dans le cadre d'une demande de renouvellement, la préfecture de l'Essonne avait sollicité la gendarmerie pour mener une enquête administrative, selon une source proche du dossier.

Comme il était fiché S, les gendarmes en charge des investigations, s'étaient adressés à la DGSI qui a considéré qu'il n'était pas opportun de lui retirer ce permis. Dans le procès verbal envoyé à la préfecture, les gendarmes ont indiqué qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments concrets pour confirmer ou infirmer le renouvellement de la détention d'armes, selon cette source. La préfecture a renouvelé en 2017 l'autorisation de détention.