Attentat en Isère : le plan Vigipirate en "alerte maximum" en Rhône-Alpes

  • A
  • A
Attentat en Isère : le plan Vigipirate en "alerte maximum" en Rhône-Alpes
Partagez sur :

François Hollande a annoncé un relèvement du niveau du plan Vigipirate pendant trois jours dans la région de l'attentat.

A la suite de l'attentat qui a fait un mort en Isère vendredi matin, François Hollande a annoncé dans l'après-midi que le plan Vigipirate était porté "en alerte maximum" pendant trois jours dans la région Rhône-Alpes.

"Vigipirate en alerte maximum" en Rhône-Alpes. "J'ai voulu que soient tirées des conclusions et que nous portions le plan Vigipirate en alerte maximum dans la région Rhône-Alpes pour trois jours", a dit le chef de l'État, qui s'exprimait à l'issue d'un conseil de défense restreint à l'Élysée.

François Hollande a souligné l'ampleur de la mobilisation des forces de l'ordre pour protéger les sites sensibles depuis les attentats de janvier. "Nous déployons des centaines, des milliers de gendarmes, policiers, militaires, dans le cadre de l'opération Sentinelle", a insisté le président de la République.

Un suspect interpellé. Après l'attentat, un suspect a été interpellé. Son identité a été dévoilée par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve : il s'agit de Yassin Salhi, âgé de 35 ans, qui avait fait l'objet d'une fiche "S" en 2006 "pour radicalisation", mais en 2008, celle-ci n'avait pas été renouvelée. Le terroriste présumé avait de nouveau été repéré par les services de renseignement entre 2011 et 2014 pour "ses liens avec la mouvance salafiste lyonnaise", a précisé François Molins, le procureur de la République de Paris, lors d'une conférence de presse, vendredi soir. 

Selon les premiers éléments, le suspect s'est présenté seul, peu avant 9h30, devant l'usine de Saint-Quentin-Fallavier. L'homme aurait ensuite foncé sur des bonbonnes de gaz stockées sur le site, puis aurait été maîtrisé par un pompier. Dans l'usine, les gendarmes ont découvert le corps "abjectement décapité" de la victime.

Outre Yassin Salhi, trois autres personnes, dont la sœur et la compagne de Yassin Salhi, ont également été placées en garde à vue.

>> Europe 1 a pu joindre en exclusivité la compagne de Yassin Salhi, l'homme interpellé vendredi :


Attentat en Isère : la compagne du suspect...par Europe1fr