Attentat de Nice : "15 personnes encore entre la vie et la mort"

  • A
  • A
Attentat de Nice : "15 personnes encore entre la vie et la mort"
@ GIUSEPPE CACACE / AFP
Partagez sur :

François Hollande annonce que "quinze personnes sont encore entre la vie et la mort", une semaine après l'attentat de la Promenade des Anglais. 

François Hollande a déclaré mercredi que "quinze" personnes blessées dans l'attentat de Nice, le 14 juillet, étaient "encore entre la vie et la mort", lors d'un déplacement au Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie à Saint-Astier (Dordogne).

"La colère est légitime". Sept jours après la meurtrière attaque au camion qui a coûté la vie à 84 personnes le 14 juillet, le chef de l'Etat déclare par ailleurs que "la colère est légitime" mais qu'"elle ne peut dégénérer dans la haine et la suspicion". "Après un tel drame, la colère est légitime, parce que des compatriotes ont été tués, parce que des innocents ont été frappés. Mais elle ne peut dégénérer dans la haine et la suspicion. Le débat lui aussi est nécessaire pour connaître la vérité quand une tragédie de cette ampleur se produit", a déclaré le président de la République. 

"Mais il ne peut pas atteindre l'unité indispensable ni abîmer la cohésion nécessaire", a insisté le chef de l'Etat depuis le Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier.