Ardèche : "l'espoir" du père de la joggeuse

  • A
  • A
Ardèche : "l'espoir" du père de la joggeuse
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - Les proches de Marie-Jeanne se disent "très inquiets". Ils ne croient pas à la fugue.

Deux jours après sa disparition, les proches de Marie-Jeanne "gardent l'espoir", comme l'a assuré son père lundi matin avant de participer une nouvelle fois aux recherches. Les vêtements tâchés, les yeux rougis et l'air affecté, Jean-Philippe Meyer a participé aux battues "depuis la première nuit".

La jeune fille de 17 ans est portée disparue depuis samedi soir à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, et un dispositif de 200 gendarmes est mis en place pour tenter de la retrouver. Le père de famille écarte "a priori" la thèse de la fugue. "Elle avait acheté des choses qu'on aime bien pour le soir. On ne fait pas ça si on veut s'en aller", a-t-il jugé.

Une jeune fille "discrète" et bonne élève

Marie-Jeanne devait, lundi matin, passer l’épreuve écrite de son bac de français. D’après le proviseur de son lycée, Marie-Jeanne est une jeune fille "discrète, qui fait partie des meilleurs élèves de sa classe". Pour Patrick Château, "la première priorité, c’est de la retrouver".

"On est tous sous le choc. On est très inquiets" :

Et pour les autres élèves de première, qui passaient leur bac de Français lundi, le proviseur du lycée Gabriel Faure leur souhaitait, "dans l’immédiat, une grande sérénité". Il a indiqué, par ailleurs, qu’une cellule d’écoute devait être mise en place pour les élèves et les professeurs.