Accident de Puisseguin : hommage aux victimes dans le village de Petit-Palais

  • A
  • A
Accident de Puisseguin : hommage aux victimes dans le village de Petit-Palais
@ AFP
Partagez sur :

Journée de recueillement dans les communes girondines frappées par l’accident de car ayant fait 43 morts, vendredi. A Petit-Palais-et-Cornemps, une messe et une marche se sont tenues dimanche en hommage aux victimes.

REPORTAGE

Vingt-huit. C’est le nombre de disparus que pleure Petit-Palais-et-Cornemps, depuis le terrible accident de la route ayant fait au moins 43 morts, vendredi matin, à Puisseguin, en Gironde. Dans ce petit village de 750 âmes, tout le monde a perdu un proche ou une connaissance.

petit palais 1280

Une église fleurie en mémoire des victimes. Un temps de prières était organisé à 11 heures, à l'initiative du club des chasseurs, auquel appartenaient de nombreuses victimes. Des bouquets de fleurs, des bougies, avaient envahi la nef de la petite église du village. De part-et-d’autre de l’autel, 42 cadres étaient disposés pour rendre hommage aux victimes, en majorité des personnes âgées, membres du club senior du village, Le Petit-Palaisien, avec lequel elles étaient parties en excursion. Au milieu, un 43e cadre, entouré de peluches, rendait hommage au petit garçon mort aux côtés de son père, le chauffeur du poids-lourd qui est entré en collision avec le bus. "Ce ne sera pas une messe, plutôt un moment de recueillement", avait indiqué en amont l'abbé Laurent Dubosc, de Libourne. 

"Il faut leur montrer qu’on est là". Sur place, l’émotion restait extrêmement vive. Les habitants d’autres communes se sont joints à la cérémonie. A l'instar de Martine Cruzel, maire de Lussac, qui a souhaité être présente. Plusieurs victimes habitaient sur sa commune qui touche Petit-Palais, elle a souhaité ainsi apporter du réconfort comme elle l'expliquait au micro d'Europe 1 : "il faut les soutenir, surtout. D’après les psychologues, il ne faut surtout pas avoir peur de les harceler. Il faut être là, les soutenir, leur parler, être autour d’eux, mais si on ne fait rien, il faut leur montrer qu’on est là".

Une marche. Dimanche après-midi, les hommages se sont poursuivis tandis que l'identification des corps se poursuivait, elle, sur les lieux de la collision, à Puisseguin. Une marche a débuté à 15 heures, avec pour point de départ la mairie, où tous les drapeaux sont en berne.

petitpalais.1280

Jeremy Levacher



Mardi, une cérémonie d'hommage aux victimes aura lieu à Petit-Palais, en présence du président de la République, François Hollande. Huit personnes seulement ont survécu à la collision frontale, après laquelle les deux véhicules se sont immédiatement embrasés.