Après la libération de Savtchenko, Porochenko promet de récupérer la Crimée et l'est de l'Ukraine

  • A
  • A
 Après la libération de Savtchenko, Porochenko promet de récupérer la Crimée et l'est de l'Ukraine
Photo de Nadia Savtchenko@ SERGEI SUPINSKY / AFP
Partagez sur :

Le président ukrainien a promis mercredi de récupérer la Crimée, annexée en 2014 par la Russie, et l'Est de l'Ukraine sous contrôle des séparatistes prorusses.

C'est une victoire qui donne des ailes à Kiev. Mercredi, après la libération de la pilote Nadia Savtchenko, emprisonnée depuis deux ans par la Russie, le président ukrainien a promis mercredi de récupérer la Crimée, annexée en 2014 par la Russie, et l'Est de l'Ukraine sous contrôle des séparatistes prorusses. "De la même façon que nous sommes parvenus à récupérer Nadia, nous allons récupérer le Donbass et la Crimée", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie durant laquelle il a décoré la jeune femme de la médaille de "Héros de l'Ukraine". Condamnée en mars 2016 pour complicité de ces meurtres, accusation qu'elle rejette, la pilote purgeait une peine en Russie de 22 ans de prison.

Accueillie en héroïne. La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, dont le destin était au cœur de négociations délicates entre Moscou et Kiev, a été échangée mercredi contre deux agents russes présumés et est rentrée à Kiev, où elle a été accueillie en héroïne. L'avion, dépêché en Russie par la présidence ukrainienne pour récupérer la pilote, a atterri vers 14h  à l'aéroport Borispil de Kiev. Sa mère, sa sœur, et l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko, tête de liste du parti auquel appartient également Nadia Savtchenko, étaient présentes pour l'accueillir.

"La Jeanne d'Arc anti russe". "Je suis prête à me sacrifier de nouveau sur le champ de bataille pour l'Ukraine", a aussitôt lancé la jeune femme, connue pour son esprit frondeur et son insoumission. "Notre mission est accomplie", a affirmé le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, affirmant que le pays continuerait de se battre pour faire libérer d'autres Ukrainiens détenus en Russie. Considérée comme une "Jeanne d'Arc", une icône nationale dressée face à la Russie, elle jouit d'une énorme popularité en Ukraine. Sa libération était l'une des promesses du président ukrainien Petro Porochenko, dont le bilan reste mitigé.

L'Ukraine est en proie depuis deux ans à un conflit opposant son armée à des séparatistes prorusses, qui a fait près de 9.300 morts. Le président russe Vladimir Poutine a assuré mercredi avoir gracié la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko à la demande de proches de deux journalistes tués par un tir de mortier dans l'est séparatiste de l'Ukraine en juin 2014.