Amiens : il passe une IRM et perd son pouce

  • A
  • A
Amiens : il passe une IRM et perd son pouce
Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Le personnel hospitalier aurait omis d’ôter un capteur métallique, enfilé sur le pouce du garçon de 13 ans, lors de son IRM au CHU d’Amiens, en Picardie. Son doigt a été grièvement brûlé et devra subir une greffe.

Cela devait être un simple examen de routine. Mais lundi, Florian est ressorti de son IRM, passée au CHU Amiens-Picardie, avec le pouce "fondu jusqu’à l’os", témoigne sa mère Fanny Barreiros dans Le Courrrier Picard. Son fils, âgé de 13 ans et atteint de trisomie, devait juste subir un examen classique afin de surveiller son pancréas malade.

"Personne n’est venu me chercher". Mais l’enfant, qui s’était vu administrer un décontractant et un anesthésiant pour ne pas stresser durant l’examen médical, en est ressorti avec le doigt brûlé au point qu’une greffe de peau devrait être nécessaire. "Il a subi une vraie torture. J’ai retrouvé Florian qui hurlait en salle de réveil des heures après l’accident", déplore sa mère qui pointe également le fait que "personne" ne soit venu la chercher.

Un capteur métallique oublié… A l’origine de l’incident, un anneau de métal encerclant le pouce du jeune patient qui, relié à un moniteur, permet de mesurer son pouls et sa tension. Ce petit capteur a été chauffé par le champ magnétique de l’appareil. Il n’aurait pas dû rester au doigt du garçon, mais a été oublié par l’équipe médicale. Et ce, bien que la mère de Florian ait prévenu de sa présence auprès d’un brancardier : "Je lui ai dit qu’il avait laissé le capteur. Il a dit qu’ils (à l’IRM) allaient le rebrancher en bas. J’aurais dû l’enlever. Je n’arrête pas d’y penser." 

… "Une faille due à une surcharge de travail". Fanny Barreiros ne compte pas en rester là et a annoncé qu’elle allait déposer plainte. D’autant qu’un médecin du service lui a concédé que cet oubli était "une faille due à une surcharge de travail".