Alerte à la bombe à TF1 : il voulait faire Secret Story

  • A
  • A
Alerte à la bombe à TF1 : il voulait faire Secret Story
Un ancien postulant à Secret Story 5 serait l'auteur présumé d'une fausse alerte à la bombe dans l'immeuble de TF1.@ Maxppp
Partagez sur :

INFO E1 - Candidat malheureux d’une émission de téléréalité, un homme a été placé en garde à vue.

Il aurait agi par vengeance. Un jeune homme de 24 ans est soupçonné d’être l’auteur d’une fausse alerte à la bombe dans la tour de TF1, située à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. Il a été placé en garde à vue lundi, selon les informations d’Europe 1.

Le suspect présumé a reconnu être l’auteur du coup de fil qui avertissait la chaîne qu’une bombe allait exploser mardi dans ses locaux. Il a été interpellé à son domicile lyonnais quelques heures après le coup de téléphone anonyme passé lundi après-midi.

Icham D. a expliqué aux enquêteurs avoir proféré ces menaces par vengeance.

Il avait tout quitté pour Secret Story

Car le jeune homme rêvait de participer à Secret Story, l’émission de téléréalité diffusée par la chaîne. Il avait même signé un précontrat avec Endemol pour participer à la saison cinq de l’émission. Persuadé de figurer au casting final, Icham D. avait déjà quitté son emploi dans un salon de coiffure et son logement pour venir à Paris.

Mais Endemol, productrice de l’émission Secret Story, a finalement décidé de ne pas garder le candidat. Selon les informations d’Europe 1, il y aurait eu une rupture de contrat avec la société de production, Icham D. n’ayant pas respecté la clause de confidentialité.

La garde à vue du jeune homme de 24 ans a été levée mardi. Il est convoqué devant le procureur de la République en décembre.

Ce n’est pas la première fois qu’il fait parler de lui

Icham D. n’en est pas à son premier coup. Furieux contre Endemol, il avait récemment tenté d'attirer l'attention des médias en entamant une grève de la faim devant les locaux de la société de production, en juillet dernier, estimant avoir été floué, comme le rappelle le site Jeanmarcmorandini.com. Reçu par les responsables d’Endemol, il avait décidé d’arrêter ses actions.