Alain Bernard : "rien à redire" sur la sécurité du tournage de Dropped

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien nageur faisait partie du casting de Dropped. Huit membres de l'équipe de l'émission de télé-réalité et deux pilotes d'hélicoptères sont morts dans un crash lundi.

Après le crash meurtrier de deux hélicoptères en Argentine, les questions fusent sur la sécurité lors du tournage de l'émission de télé-réalité. Les dix personnes qui sont mortes en Argentine participaient au tournage de Dropped. Deux hélicoptères transportant des participants et l'équipe technique sont entrés en collision pour une raison encore inconnue, un peu plus de 24 heures après le drame. Alain Bernard, ancien nageur et participant à Dropped, prend la défense de la production de l'émission.

>> Retrouvez l'intégrale de l'interview d'Alain Bernard et Philippe Candeloro dans Europe Soir à 18h30

Encore "sous le choc", Alain Bernard se dit "solidaire" des proches des victimes. Mais d'après lui, ce crash d'hélicoptères est un "concours de circonstances", "un accident". "Je ne pense pas que ce soit la météo, ni que ce soit une erreur mécanique, peut-être une erreur humaine", affirme-t-il sur Europe 1, ajoutant que "l'enquête le dira. Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives".

De longues réunions de sécurité. L'ancien champion olympique et champion du monde de natation souligne les conditions de sécurité dans lesquelles se déroulait le tournage. "Ils ont retardé le départ des vols en raison des conditions météo", explique Alain Bernard à Europe 1. Pour lui, il n'y a "rien à redire" sur la sécurité mise en place par la société de production, qui n'est "aucunement responsable". Il souligne les réguliers "briefings" de sécurité, qui duraient "de longues minutes, des heures" et portaient notamment sur "les dangers de l'environnement dans lequel on allait se retrouver".

Interrogé par Europe 1, Alain Bernard a tenu à raviver à la mémoire "la joie et la bonne humeur qui régnait sur ce tournage entre les équipes et les candidats". L'ancien sportif se rappelle avec émotion "les regards, les sourires, les valeurs" transmises par l'émission, selon lui.

Alain Bernard et Philippe Candeloro donnent leur sentiment après le crash en Argentine : 



Alain Bernard : "Cet accident n'a pas de sens...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Philippe Candeloro : "Nous étions impuissants" face aux flammes

>> LIRE AUSSI - "On veut savoir"

>> VOIR AUSSI - Les images du drame

>> LIRE AUSSI - Le sport français en deuil après le crash en Argentine

>> LIRE AUSSI - Dropped, un jeu d'aventures qui devait être diffusé cet été