Air France : les salariés refusent leur conseil de discipline

  • A
  • A
Air France : les salariés refusent leur conseil de discipline
@ AFP
Partagez sur :

Les 18 salariés d'Air France, accusés de violences ou de dégradations par la compagnie aérienne, ont refusé leur convocation pour un conseil de discipline.

INFO EUROPE 1

Le bras de fer entre patrons et employés d'Air France connait un nouveau rebondissement, vendredi. Après leurs entretiens préalables à sanction il y a deux semaines, les 18 salariés d'Air France accusés de violences ou de dégradations par la compagnie se sont vus convoquer pour un conseil de discipline. Selon les informations d'Europe 1, ils ont tous choisi de ne pas se rendre à leur convocation.

Ils ne veulent "plus perdre de temps". Beaucoup d'entre eux espéraient qu'une fois la pression médiatique retombée, la compagnie aérienne cesserait la procédure engagée à leur encontre. En réalité, les 18 salariés ont reçus la semaine dernière une convocation pour un conseil de discipline, qu'ils ont tous décidé de refuser.

Une décision prise dans leur bon droit. Ils veulent aller directement à la sanction pour contrer cette impression de perdre leur temps. C'est du moins ce qu'ils écrivent dans leur lettre de refus qu'Europe 1 a pu consulter. "Vous semblez vouloir faire les choses de manière expéditive", ou bien encore "le principe du droit à la défense est complètement bafoué", peut-on lire dans leur lettre.

Un appel à la grève. Ils déplorent que les lettres de convocation ont été envoyées "sans délais", dès le lendemain de leur rendez-vous préalable. Dans un appel à la grève, la CGT dénonce une mascarade et évoque des licenciements programmés. Car certains risquent jusqu'au licenciement. Ils devraient connaître leur sanction d'ici la fin du mois.