Air Cocaïne : un an de détention provisoire requis contre Christophe Naudin

  • A
  • A
Air Cocaïne : un an de détention provisoire requis contre Christophe Naudin
Christophe Naudin lors de son extradition vers la République dominicaine le 4 mars.@ ERIKA SANTELICES / AFP
1 partage

Le procureur dominicain, craignant des risques de fuite, a requis un an de détention provisoire contre le criminologue français de 52 ans.

Le ministère public dominicain a requis jeudi un an de détention provisoire à l'encontre du Français Christophe Naudin, extradé d'Egypte vers la République dominicaine dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, pour son implication dans l'évasion des deux pilotes français de l'affaire "Air Cocaïne". "Nous demandons la détention provisoire pour une durée d'un an", a requis le procureur Milciades Guzman lors de la première partie de cette audience qui doit fixer les éventuelles mesures préventives pour Christophe Naudin, 52 ans, allant de la liberté conditionnelle à la détention provisoire, dans l'attente de son procès. 

"Risques de fuite". Selon le procureur, il s'agit d'un dossier "complexe" et il existe des risques de fuite de l'accusé. "Il n'y a pas le moindre risque de fuite", a pourtant assuré, dans des déclarations rapportées par les médias locaux, l'ambassadeur de France en République dominicaine, José Gomez. L'avocat du Français, Miguel Valerio, a demandé la remise en liberté de son client et l'abandon des charges pesant contre lui pour violation supposée de la Convention de Palerme des Nations unies sur le crime transnational.

10 à 15 ans encourus. Depuis son extradition d'Egypte, la semaine dernière, Christophe Naudin est détenu au Palais de justice de Saint-Domingue. Le Français, qui encourt 10 à 15 ans de prison pour association de malfaiteurs et trafic de migrants, a comparu vêtu d'une chemisette blanche et d'un jean, entouré par un imposant dispositif de sécurité. Après plusieurs heures, le juge a ordonné une interruption de l'audience, initialement prévue à huis-clos et à laquelle ont finalement pu assister les journalistes. La République dominicaine avait émis un mandat d'arrêt fin novembre contre ce criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne pour sa participation à l'évasion des pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue.

La famille de Christophe Naudin craint que les Dominicains cherchent à se venger de l'évasion des pilotes et condamnent le Français à la peine la plus lourde possible. Si les proches n'osent pas croire que les juges puissent aussi accuser Christophe Naudin de trafic de drogue, l'inquiétude est bien là.

Les deux pilotes avaient été arrêtés en mars 2013 par les autorités dominicaines, aux commandes d'un avion de location chargé de valises contenant 680 kg de cocaïne. Anciens militaires reconvertis dans l'aviation d'affaires, ils ont toujours clamé leur innocence et ont fui vers la France le 28 octobre, alors qu'ils attendaient l'examen de leur appel. Leur condamnation a été confirmée en appel le 11 février par la justice dominicaine.