Air Cocaïne : le sort de Christophe Naudin entre les mains de l'Egypte

  • A
  • A
Air Cocaïne : le sort de Christophe Naudin entre les mains de l'Egypte
Christophe Naudin, criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne, lors de sa venue à Europe 1.@ Europe 1
7 partages

Arrêté jeudi soir en Egypte, le criminologue doit être entendu samedi matin par un procureur égyptien.

Il avait organisé, fin octobre, l'exfiltration rocambolesque de Pascal Fauret et Bruno Odos, deux pilotes français condamnés à 20 ans de prison en République Dominicaine. Christophe Naudin, criminologue et fin connaisseur dans le domaine des faux papiers et de l'usurpation d'identité, a été arrêté jeudi soir à son hôtel du Caire, en Egypte, où il effectuait un voyage professionnel depuis quatre jours.

Extradé en République Dominicaine ? Au moment de son interpellation, selon ses proches, il était assez inquiet, car la question qui se pose maintenant est de savoir que va faire l'Egypte ? Va-t-elle décider d'extrader Christophe Naudin en République Dominicaine ou le laisser libre de rentrer en France, où il ne fait pas l'objet de poursuites pour cette exfiltration ? La France, surtout, n'extrade pas ses ressortissants.

"Quand vous demandez l'extradition d'une personne, il faut encore que cette personne soit susceptible d'avoir commis un délit. En l'espèce, je ne vois pas quel pourrait être le délit commis par Christophe Naudin, dès lors que je rappelle que les pilotes ne se sont pas évadés, puisqu'ils étaient assignés à résidence, et qu'il n'y a pas de délit. Donc Christophe Naudin ne pourrait pas en être complice", a estimé son avocat, Martin Reynaud, au micro d'Europe 1.

Un rôle central dans l'affaire. C'est en grande partie Christophe Naudin qui avait conçu le plan de cette exfiltration. Il était allé chercher les deux pilotes et avait même pris l'avion du retour avec eux. Depuis, il se montrait prudent et évitait de quitter la France. Mais, pour les besoins de son travail, il n'a pu couper à ce voyage au Caire, cette semaine. Selon nos informations, il avait vérifié, avant de partir, qu'aucun mandat d'arrêt n'avait été émis en Egypte.

Mais Christophe Naudin était bien sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Il a donc commis une erreur en s'envolant pour Le Caire. Sa seule chance d'échapper à son arrestation était de rester dans l'hexagone, car la France n'extrade pas ses ressortissants. Il a donc été arrêté, car l'Egypte est un pays membre d'Interpol et que les autorités exécutent tout simplement le mandat.

"Il a expliqué ses raisons et elles étaient nobles". "Ce qui est certain, c'est que la République Dominicaine en veut terriblement aux pilotes d'avoir fui et à toutes les personnes qui ont indiqué les avoir aidés. C'est le cas de Christophe Naudin. Il l'a revendiqué, a expliqué ses raisons et elles étaient nobles. Cela ne suffit pas pour estimer avoir des raisons valables de le poursuivre. Il faudra que la justice égyptienne apprécie de la façon la plus objective et sérieuse le bien-fondé de la demande", répète son avocat.

Les relations diplomatiques dans la balance. Le criminologue doit être entendu samedi matin par un procureur égyptien qui va décider de son éventuelle expulsion vers la République Dominicaine. Sur le principe, cette expulsion est possible, et même probable, puisqu'il y a des accords entre les deux pays. Dans cette décision, les relations diplomatiques que l'Egypte entretient avec les deux pays devraient aussi peser très lourd.

Si Christophe Naudin est expulsé, c'est la prison qui l'attend. Les autorités et la justice sont en effet "très remontées" contre l'homme qui revendique d'avoir organisé l'exfiltration des deux pilotes assignés à résidence.