Air Cocaïne : en République dominicaine, Alain Castany dénonce "une fuite irresponsable"

  • A
  • A
Air Cocaïne : en République dominicaine, Alain Castany dénonce "une fuite irresponsable"
@ AFP
Partagez sur :

Alain Castany est un des quatre Français condamnés dans ce dossier de trafic de stupéfiants en République dominicaine. Il regrette la fuite des deux pilotes, qu'il juge "déloyale". 

Il se présente comme un "membre d'équipage". Alain Castany est un des quatre Français arrêtés et condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine en août. Libre mais interdit de quitter le territoire dans l'attente de l'examen de la procédure en appel, l'homme, resté à Saint-Domingue, dénonce la fuite en France des deux pilotes du Falcon 50, Pascal Fauret et Bruno Odos. Une "évasion" qu'il qualifie mardi "d'irresponsable et déloyale" à son égard, dans une interview au Parisien.

"J'étais sous la responsabilité de Fauret". "Je suis pilote et membre d'équipage désigné officiellement par Pascal Fauret et donc sous sa responsabilité", insiste Alain Castany. "C'est donc incroyable qu'il ait pris cette décision sans m'en informer", regrette le Français qui "de toute façon n'y serait pas allé".


Air Cocaïne. Alain Castany : "Leur fuite est...par leparisien

Hospitalisé, il risque l'amputation. Grièvement blessé à la jambe après avoir été renversé par une moto, l'homme se trouve aujourd'hui hospitalisé à Saint-Domingue. "Ils m'ont mis en péril sérieusement", ajoute Alain Castany. "Moi personnellement, je n'ai rien contre la justice dominicaine", explique-t-il.

 Maintenant, à cause d'eux, cela va être beaucoup plus difficile 

"Je n'avais aucune difficulté à aller en appel, sauf que maintenant, à cause d'eux, cela va être beaucoup plus difficile", poursuit-il, en craignant d'éventuelles représailles de la justice dominicaine, notamment autour d'un rapatriement sanitaire. "Le médecin ici est très clair : il dit que je si je ne suis pas rapatrié, je suis amputé", s'inquiète le Français.