Ain : trois enfants tués dans l'incendie de leur maison

  • A
  • A
Ain : trois enfants tués dans l'incendie de leur maison
@ MAXPPP
Partagez sur :

DRAME - Le père de famille a tenté de secourir ses enfants, "mais il était impossible de faire quoi que ce soit", a expliqué le colonel des pompiers.

L'INFO. Les parents ont pu échapper aux flammes, mais pas leurs enfants. Trois enfants, âgés de 8, 11 et 16 ans, sont morts dans l'incendie de leur maison pavillonnaire, à Saint-Just (Ain), dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris auprès des pompiers. Les trois victimes dormaient à l'étage; leurs parents qui dormaient eux au rez-de-chaussée ont pu échapper aux flammes.

Un des enfants dormait chez un ami. Ils ont alors immédiatement appelé les secours, mais les corps des enfants ont été retrouvés sans vie. La maison, entièrement détruite, n'a pu être inspectée par les pompiers qu'en début de matinée. Le quatrième enfant du couple, âgé de 14 ans, dormait chez un voisin le soir du sinistre. Il a donc pu échapper à l'incendie. 

Le père de famille gravement brûlé. Selon le colonel des pompiers, directeur départemental du service incendie et secours de l'Ain, Philippe Pathoux, le père de famille a tenté de monter au premier étage pour secourir ses enfants, "mais il était impossible de faire quoi que ce soit". De même source, on précise que "la température au rez-de chaussée a atteint les 400 degrés" et que le père de famille "s'est brûlé gravement aux bras avant d'être évacué vers l'hôpital par les services de secours". Ses jours ne sont pas en danger.

La cause accidentelle privilégiée. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes du drame. "On privilégie pour l'instant une cause accidentelle dans l'attente de vérifications plus approfondies", a précisé le parquet. Des techniciens en identification criminelle (TIC) de la gendarmerie, appuyés de ceux du laboratoire de la police scientifique d'Ecully, sont attendus mardi matin sur place.

Pas d'autopsie. Le magistrat a précisé qu'il n'y aurait pas d'autopsie des corps des victimes. Selon le maire de la commune, Jean Pichet, citant des pompiers, les enfants seraient morts par intoxication avant l'embrasement total de la demeure.

Un incendie spectaculaire. "On voyait comme en plein jour", a témoigné le maire en précisant que "ce sont les voisins qui ont appelé les secours". Le maire a précisé que la famille "très impliquée dans la vie de la commune", "très connue" et "très appréciée", était rentrée samedi d'une semaine de vacances à Palma de Majorque. "Nous sommes en train de prendre les contacts pour mettre en oeuvre une cellule d'aide et d'assistance à la famille", a-t-il ajouté.