Agresseurs d'une octogénaire arrêtés : "Ils se sont enfermés dans une logique criminelle"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les agresseurs d'une octogénaire sauvée de justesse de la noyade enfermée dans sa voiture il y a trois ans, ont été mis en examen cette semaine dans la Meuse.

Jacqueline, 89 ans à l'époque, avait vécu 24 heures de calvaire. A l'automne 2013, elle avait été surprise chez elle dans la Meuse par deux hommes, sans pouvoir imaginer ce qui allait se produire. Tout était parti d'un simple cambriolage, déjà traumatisant, transformé en séquestration et tentative d'assassinat. Les enquêteurs n'ayant pas d'ADN exploitable ni de bornage téléphonique, la PJ de Nancy doit alors recourir aux bonnes vieilles méthodes. Ils recueillent le témoignage de la victime et cribles tous les cambrioleurs du secteurs. Un travail qui a porté ses fruits.

"Ils étaient là pour voler un peu d'argent, ils ont pris peur". Après deux ans et demi d'enquête et de recoupements, deux suspects de 27 et 28 ans ont été arrêtés et mis en examen cette semaine. Les deux hommes, un peu désoeuvrés, ont tout de suite avoué avoir paniqué ce jour-là. "Ce sont des personnes qui se sont enfermées dans une logique criminelle, ils étaient là pour voler un peu d'argent et finalement ils ont pris peur pour des raisons un peu irrationnelles et puis ça a abouti à séquestrer une personne âgée, à la transporter manu militari dans un véhicule et à précipiter le véhicule dans l'eau", détaille le commissaire Guillaume Crivelli sur Europe 1.

30 condamnations en correctionnelle. Ce qui sauve la vieille dame, c'est son incroyable robustesse. Elle trouve la force de passer du coffre à l'arrière de sa voiture, pour frapper à la vitre alors que le véhicule s'enfonce dans l'eau. Par chance, une joggeuse passe justement par là. Elle est sauvée par un homme travaillant à proximité. Le duo d'agresseurs cumule 30 condamnations en correctionnelle. Cette fois, c'est la Cour d'assises qui devrait les attendre.