Affaire Zahia : Abou-Sofiane libéré

  • A
  • A
Affaire Zahia : Abou-Sofiane libéré
@ Paris Match
Partagez sur :

Ce trentenaire, soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire, était en détention provisoire.

A quelques jours du début de la Coupe du monde de football, un des personnages clés de l’affaire Zahia a été remis en liberté mercredi soir. Abou-Sofiane, le jeune homme soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre la jeune Zahia et des footballeurs de l’équipe de France, est sorti de prison après un mois et demi en détention provisoire, selon des informations révélées par Lyon Capitale et confirmées par Europe 1.

Soupçonné de "proxénétisme aggravé"

Abou-Sofiane, Lyonnais d'origine marocaine qui aurait officié au Zaman Café, un club situé sur les Champs-Elysées, reste mis en examen pour "proxénétisme aggravé".

Mais pour son avocat, Me Jérôme Boursican, les accusations portées contre lui sont "totalement infondées, fausses". "Le fait d’évoluer dans le monde de la nuit ne doit pas générer des accusations aussi graves", a-t-il insisté au micro d’Europe 1.

Des accusations "fausses"

Me Boursican va même plus loin. "S’il n’y avait pas eu dans ce dossier des noms aussi prestigieux que Franck Ribéry, Govou ou Benzema, je pense qu’il n’y aurait jamais eu de mise en détention de mon client qui est un jeune homme de 30 ans qui n’avait jamais eu aucun problème avec la justice", a-t-il affirmé.

Abou-Sofiane confirme qu’il était ami avec Zahia. Mais "connaître une personne qui fait par ailleurs commerce de ses charmes ne fait pas une infraction de proxénétisme", insiste son avocat.

Dans ce dossier, trois autres personnes ont été mises en examen. Mais ni Zahia, ni les joueurs cités dans cette affaire n’ont pour l'heure été inquiétés.