Affaire Vincent Lambert : la requête des parents déposée à la CEDH

  • A
  • A
Affaire Vincent Lambert : la requête des parents déposée à la CEDH
Vincent Lambert est hospitalisé depuis un accident de la route en 2008 qui lui a occasionné, selon les médecins, des "lésions irréversibles".@ MAXPPP
Partagez sur :

FIN DE VIE - La décision de la CEDH, qui a opté pour un examen "en priorité" de l'affaire, "n'interviendra pas avant plusieurs mois".

L'info. Les parents de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif dont le sort déchire la famille, ont déposé lundi leur requête sur le fond pour le maintien en vie de leur fils auprès de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), a-t-on appris auprès de leur avocat. Saisie en urgence par les parents, la CEDH avait demandé le 24 juin aux autorités françaises de maintenir en vie Vincent Lambert, alors que le Conseil d'Etat venait de juger légale la décision médicale d'arrêter ses traitements.

Par cette mesure d'urgence, la CEDH voulait se donner le temps d'examiner l'affaire sur le fond. Les parents de Vincent Lambert basent leur demande par des articles de la CEDH, citant notamment le "droit à la vie" et "l'interdiction des traitements inhumains ou dégradants".

Une série de questions adressées au gouvernement. Sans attendre le dépôt de cette requête, la CEDH "a déjà envoyé au gouvernement français une série de questions auxquelles il doit répondre d'ici le 2 septembre prochain", a précisé Me Jean Paillot, qui représente les parents, ainsi qu'un frère et une soeur de M. Lambert. Une fois que le gouvernement aura apporté ces réponses, les requérants disposeront à leur tour d'un délai pour prendre position, selon Me Paillot. La décision au fond de la CEDH, qui a opté pour un examen "en priorité" de l'affaire, "n'interviendra pas avant plusieurs mois", a précisé l'avocat.

"Lésions irréversibles". Ancien infirmier en psychiatrie de 38 ans, Vincent Lambert est hospitalisé au CHU de Reims après un accident de la route en 2008 qui lui a occasionné, selon les médecins, des "lésions irréversibles". Ses parents, Pierre et Viviane Lambert, ainsi qu'un frère et une sœur, réclament qu'il soit maintenu en vie. A l'inverse, son épouse Rachel, son neveu François, six autres frères et sœurs et le corps médical se prononcent pour l'arrêt des soins, considérant qu'il est incurable et que cela correspond à sa volonté.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TÉMOIGNAGE E1  - Vincent Lambert : le docteur Kariger part se "reconstruire ailleurs"

JUSTICE  - Affaire Vincent Lambert : que va examiner la CEDH ?

TÉMOIGNAGE E1  - Vincent Lambert : "un grand soulagement" pour ses parents