Affaire Penelope Fillon : une perquisition au siège de "La Revue des Deux Mondes"

  • A
  • A
Affaire Penelope Fillon : une perquisition au siège de "La Revue des Deux Mondes"
@ AFP
Partagez sur :

Une perquisition a eu lieu jeudi soir, au siège de "La Revue des Deux Mondes", où Penelope Fillon a touché une rémunération de 5.000 euros brut pendant 20 mois pour seulement deux fiches de lecture.

INFO EUROPE 1

Le plus grand secret entoure les investigations menées par le Parquet national financier dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs entourant le couple Fillon. Samedi matin, Europe 1 vous révèle qu'une perquisition, au moins, a déjà été effectuée, dans la plus grande discrétion. Cette perquisition a eu lieu jeudi, dans le 7e arrondissement, à deux pas de l'Assemblée nationale, au siège de La Revue de Deux Mondes, et s'est terminée tard dans la soirée. 

En présence du propriétaire de la revue. Et cela n'a pas manqué de surprendre les policiers et magistrats, présents sur les lieux : en pleine perquisition, Marc Ladreit de Lacharrière, 32e plus grosse fortune de France, est venu saluer les enquêteurs, avec le sourire. Comme si tout cela n'était un aimable divertissement, une formalité amusante. L'immeuble ultra-sécurisé, qui abrite La Revue des Deux Mondes, est aussi le siège de sa holding FIMALAC, un empire qui pèse en bourse 3 milliards d'euros. Âgé de 76 ans, réputé pour ses multiples amitiés politiques, mais désormais fervent soutien de Francois Fillon, Marc Ladreit de Lacharrière sera forcément convoqué, un jour ou l'autre, par les policiers. 

S'expliquer sur la rémunération de Pénélope Fillon. Marc Ladreit de Lacharrière devra expliquer dans quel but il a embauché Penelope Fillon en 2012, juste au moment où son époux venait de quitter Matignon. Expliquer, surtout, pourquoi il lui a accordé un salaire de 5.000 euros brut, pendant 20 mois, au cours desquels l'intéressée n'a rédigé que deux fiches de lecture. S'agit-il, comme le soupçonne la justice, d'un abus de bien social, qui a porté préjudice aux finances ou à l'image de l'entreprise ? Ou du caprice sans conséquence d'un milliardaire qui fait ce qu'il veut de son argent ? Sur le plan judiciaire, c'est toute la question de ce volet de l'affaire.

Les déclarations de patrimoine et d’intérêts de François Fillon examinées. Mais l’enquête se poursuit sur tous les aspects. D’autres perquisitions doivent avoir lieu. Et en parallèle, les policiers vont aussi éplucher la situation financière du couple Fillon : en effet, d’après nos informations, toutes les déclarations de patrimoine et d’intérêts de François Fillon en tant que sénateur et député auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique ont été récupérées par les enquêteurs, pour vérifier si les revenus déclarés par le couple correspondent bien à ceux que la justice est en train de découvrir.