Affaire Grégory : Ginette Villemin "ne croit pas" à la culpabilité des époux Jacob

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Arrêtée puis relâchée dans le cadre de l'enquête, la tante de Grégory Villemin, ce petit garçon de 4 ans retrouvé mort en 1984, s'est exprimée lundi. 

Ginette Villemin, la tante de Grégory, ne croit pas à la culpabilité de Marcel et Jacqueline Jacob, mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort dans le cadre de l'enquête. "Je ne crois pas à leur culpabilité. Je les connais, je sais comment ils sont. Je ne sais même pas s’ils connaissaient Grégory. Franchement, c’est incompréhensible. Ça doit être terrible pour eux. Je leur souhaite du courage", a-t-elle déclaré lundi au micro d'Europe 1. 

L'affaire Grégory a été spectaculairement relancée la semaine dernière, plus de 32 ans après les faits. Ginette Villemin avait été arrêtée mercredi, en même temps que le couple Jacob, avant d'être relâchée sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle. Marcel et Jacqueline Jacob, oncle et tante de Jean-Marie Villemin, le père de Grégory, seront fixés mardi sur la suite de leur parcours judiciaire

"J'ai l'impression de me retrouver 30 ans en arrière." Ginette Villemin est apparue très émue. "Je m’adresse à tous ces gens qui m’ont accusé alors que je n’ai absolument rien à me reprocher. De quel droit m’accuse-t-on sans preuve ? J’ai l’impression de me retrouver 30 ans en arrière", a-t-elle poursuivi, la voix étranglée par des sanglots. 

Ginette Villemin est souvent présentée comme une membre du "clan Laroche" au sein de la famille. Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie et de Michel Villemin (le père de Grégory), a été soupçonné et inculpé du meurtre de Grégory. Remis en liberté en février 1985, il fut abattu à l'âge de 29 ans par le père de Grégory moins de deux mois plus tard. Marcel et Jacqueline Jacob étaient très proches de Bernard Laroche.