Aéroports de Paris : 70 badges retirés après 4.000 perquisitions

  • A
  • A
Aéroports de Paris : 70 badges retirés après 4.000 perquisitions
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Près de 4.000 casiers du personnel d'Aéroports de Paris ont été perquisitionnés. La direction d'ADP a décidé de retirer les badges de 70 agents, notamment pour radicalisation. 

Depuis le début de l'année, près de 70 badges ont été retirés ou refusés à des personnels d'Aéroports de Paris opérant sur les plateformes de Roissy ou d'Orly, a annoncé dimanche sur Europe 1 le patron d'ADP, Augustin de Romanet. Depuis les attentats du 13 novembre, une quinzaine de badges ont ainsi été retirés, par précaution, notamment aux employés travaillant dans la zone réservée, là où il est nécessaire d'obtenir un badge rouge, délivré pour trois ans après enquête de police.

Des tapis de prière et des documents salafistes.L'état d'urgence a ainsi permis de perquisitionner plus de 4.000 casiers de personnels dans lesquels ont été retrouvé des "signaux faibles" de radicalisation : corans annotés, tapis de prière, interdits sur les lieux de travail, mais aussi parfois des documents salafistes, qui ont incité les autorités préfectorales à retirer ces badges. Certains comportements jugés suspects et tolérés jusqu'à présent, comme le refus de travailler sous les ordres d'une femme ou de saluer une commandante de bord par exemple, ont aussi suscité le retrait de ces habilitations.