Accident sur l’A7 : l'alcool en cause

  • A
  • A
Accident sur l’A7 : l'alcool en cause
La conductrice a été tuée sur le coup.@ MAXPPP
Partagez sur :

La conductrice sortait de discothèque et avait 2,30 g d'alcool par litre de sang.

Elle a pris la sortie dans le mauvais sens. Une jeune femme de 25 ans a emprunté dimanche matin une sortie d’autoroute, sur l’A7 au niveau de la commune de la Fare les Oliviers, dans les Bouches-du-Rhône. Elle a heurté un autre véhicule sur la voie centrale. La conductrice a été tuée sur le coup, ainsi que trois des cinq occupants de la voiture percutée.

Les deux hommes assis à l’avant, ainsi que l’une des épouses à l’arrière, tous âgés d’une trentaine d’années, ont péri. L’autre femme, grièvement blessée, a été transportée par hélicoptère à l’hôpital Nord de Marseille. Quant à la fille de l’un des couples, âgée de 4 ans, elle a été légèrement blessée. Les deux couples, résidents Aix-en-Provence, rentraient de vacances et n'étaient plus qu'à 20 km de l'arrivée.

2,30 g d'alcool dans le sang

La conductrice de 25 ans, originaire d'Istres, à l'origine de l'accident, sortait de discothèque fortement alcoolisée, a-t-on appris lundi auprès du parquet d'Aix-en-Provence. Elle "roulait avec 2,30 g d'alcool par litre de sang", a affirmé la procureur de la République Dominique Moyal, précisant que les analyses toxicologiques (stupéfiants et médicaments) seraient connues dans "plusieurs jours". Le périple de la conductrice, qui a pris le volant seule de sa Citroën, reste encore flou. Elle aurait roulé plus de trois-quarts d'heure et plusieurs automobilistes qui se sont signalés depuis l'accident ont indiqué l'avoir évitée de justesse.

L’accident s’est produit dans le sens Lyon-Marseille, à 150 mètres après l’aire de Lançon-de-Provence. Les deux véhicules étaient immatriculés dans le département des Bouches-du-Rhône. Plus de quarante sapeurs-pompiers et dix engins de secours ont été mobilisés sur les lieux de l’accident. Et une enquête, ouverte par le parquet d’Aix-en-Provence, a été confiée aux gendarmes du peloton d’autoroute de Salon-de-Provence.