Accident de car dans l'Aude : un Ukrainien responsable ?

  • A
  • A
Accident de car dans l'Aude : un Ukrainien responsable ?
Le car de la compagnie Eurolines effectuait la liaison entre Marseille et Murcie, en Espagne (photo prétexte).@ MAXPPP
Partagez sur :

Le touriste ukrainien a admis avoir tiré le volant. L'accident a fait 2 morts et une trentaine de blessés.

L'INFO. Un accident d'autocar transportant 44 personnes a fait deux morts et une trentaine de blessés, dont deux graves, tôt dimanche matin sur l'autoroute A9, à hauteur de Fitou dans l'Aude. Depuis, tous les regardent se tournent vers un touriste ukrainien, d'abord entendu comme victime, puis placé en garde à vue comme suspect.

Deux morts, deux blessés graves. Les deux personnes décédées sont une femme de nationalité espagnole et un homme "dont on a pensé dans un premier temps qu'il était Espagnol, mais qui est a priori Français", a déclaré le sous-préfet de Limoux. "Le pronostic vital des blessés graves n'est pas engagé", a-t-il précisé. "Tous les blessés ont été évacués et le poste médical avancé a été fermé." Quelque 130 pompiers et 20 ambulances avaient été déployés sur place.



Que s'est-il passé? Le car de la compagnie Eurolines effectuait la liaison entre Marseille et Murcie, en Espagne avec son bord une quarantaine de touristes français, espagnols et ukrainiens lorsqu'il est "passé par-dessus la barrière de sécurité" dimanche vers 1h30 du matin, a déclaré le procureur de la République Narbonne, David Charmatz, sur BFM-TV .Le véhicule est le seul impliqué, a précisé le sous-préfet de Limoux Sébastien Lanoye qui coordonne la cellule de crise de la préfecture de l'Aude.

La piste de l'altercation privilégiée. Un passager ukrainien a avoué avoir fait donner un brusque coup de volant au chauffeur. D'abord entendu comme victime, le touriste ukrainien a ensuite été placé en garde à vue comme suspect.Ce passager d'une trentaine d'années a dit aux gendarmes avoir voulu, pour une raison encore indéterminée, forcer le conducteur à s'arrêter, a rapporté le procureur de Narbonne David Charmatz. Le passager aurait tiré le volant dans sa direction.

Il a ainsi confirmé les premières déclarations du chauffeur espagnol. Celui-ci avait dit aux gendarmes avoir eu une querelle avec un passager qui avait provoqué l'accident en s'en prenant au volant. "Des auditions vont se poursuivre demain (lundi) pour établir exactement les circonstances dans lesquelles cet acte inconsidéré a été accompli", a assuré le procureur. "On cherche aussi à savoir si, sur le plan psychiatrique, cet Ukrainien est parfaitement équilibré parce que c'est un geste tellement inconsidéré qu'il faut aussi s'intéresser à sa personnalité", a ajouté le magistrat.

Le chauffeur "en état de choc". La garde à vue du conducteur a été temporairement levée car il est sous le choc et son état a été jugé incompatible avec les auditions par les gendarmes.

Un week-end meurtrier sur les routes. C'est le deuxième accident mortel ce week-end dans l'Aube. Cinq jeunes ont trouvé la mort samedi dans un accident de voiture près de Carcassonne.