700.000 paquets de cigarettes de contrebande saisis au Havre

  • A
  • A
700.000 paquets de cigarettes de contrebande saisis au Havre
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

"Il s'agit de la plus grosse saisie de l'année en France", dixit les douanes françaises. 

Quelque 700.000 paquets de cigarettes de contrebande en provenance d'Asie ont été interceptés fin septembre dans le port du Havre, soit la plus importante saisie de l'année, ont annoncé les douanes françaises vendredi. La marchandise, en provenance de Malaisie et chargée à Singapour, pesait 14 tonnes et remplissait deux conteneurs censés transporter des meubles en métal. La marchandise a été saisie avant que quelqu'un ne se présente pour en prendre livraison. Le nom du destinataire était une entreprise française dont le nom avait été usurpé.

"Il s'agit de la plus grosse saisie de l'année en France", a indiqué Stéphane Caritté, chef de service de la Direction des opérations de douanes (DOD), avant d'ajouter : "ces cigarettes non autorisées en Europe ne pouvaient servir qu'à la contrebande". "On ignore à quels marchés ces cigarettes étaient destinées, vraisemblablement à plusieurs pays européens", a-t-il précisé.

Les cigarettes interceptées ne sont inconnues des douanes européennes puisqu'il s'agit de cigarettes Jin-Ling. Cette marque non officielle reprend les codes couleurs et la typographie de Camel, avec pour seule différence une "chèvre des montagnes" à la place du dromadaire. Ne portant aucun avertissement sanitaire, ni aucun renseignement sur le taux de goudron et de nicotine, ces cigarettes devaient être vendues au marché noir à un prix au moins inférieur de moitié au prix pratiqué dans le commerce. Elles sont fabriquées par des réseaux qui ont leurs propres usines, en Asie ou en Europe de l'Est, a expliqué le chef enquêteur des douanes. La Biélorussie et l'enclave de Kaliningrad sont régulièrement pointées du doigt.