31 cartons de vin Romanée-conti volatilisés au port du Havre

  • A
  • A
31 cartons de vin Romanée-conti volatilisés au port du Havre
Cave de Romanée-conti
Partagez sur :

Un docker du Havre est soupçonné d'avoir dérobé une trentaine de caisses de l'un des vins rouges les plus chers au monde, du Romanée-conti.

Un docker du port soupçonné. C'est l'un des vins rouges le plus cher au monde, le Romanée-conti. Quelque 31 caisses de ce prestigieux nectar se sont volatilisées sur le port du Havre. Le chargement avait pourtant, comme prévu, quitté les caves de Vosne-Romanée, près de Nuits-Saint-George, le 12 octobre dernier pour rejoindre le Canada par la mer. Sauf que l'acheteur de l'Ontario n'a jamais récupéré ses bouteilles, volatilisées avant. Leur trace a été perdue après qu'elles aient été dédouanées le 14 octobre, à Honfleur. C'est la dernière fois qu'elles ont été aperçues, avant de réapparaître sur Internet. 

48.000 euros pour deux magnums. C'est un collectionneur qui a eu la puce à l'oreille quand il a vu sur le site internet de petites annonces Leboncoin.fr deux magnums de ce vin de Bourgogne à vendre. Le vendeur demandait 48.000 euros pour les deux bouteilles. Sur la photo, une étiquette mentionnait un importateur canadien, exactement comme la cargaison mystérieusement disparue au mois d'octobre dans le port du Havre. Ce connaisseur s'est donc rapproché des patrons du domaine de la Romanée-conti. Et pour les dirigeants, cela n'a fait aucun de doute, il s'agissait bien de leurs bouteilles disparues. Ils ont alors décidé de porter plainte le 9 décembre dernier, avant de se rendre compte que leurs bouteilles de Romanée-conti s'étaient, en réalité, baladées de main en main. 

Impossible de retrouver les caisses de vin. L'annonce postée sur Le bon coin a permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à un docker du port, un homme de 34 ans qui a, depuis, été mis en examen et écroué. Les policiers ont découvert chez cet homme une cave très fournie avec beaucoup de grands crus, dont certaines bouteilles à la provenance douteuse. Pour autant, les 31 caisses de Romanée-conti dérobées deux mois plus tôt n'ont pas été retrouvées dans la cave du docker. Les deux magnums qui étaient à vendre sur Le bon coin ont, eux, été placés dans un lieu sûr, qui garantit une bonne conservation du vin, en attendant d'être restitués à leur propriétaire.