271 œuvres de Picasso inédites

  • A
  • A
271 œuvres de Picasso inédites
Un véritable trésor de l'art moderne, encore inconus des spécialistes, était stocké chez un ancien électricien de Pablo Picasso.@ REUTERS
Partagez sur :

La famille Picasso accuse l'ancien électricien de l'artiste de les avoir volé, ce dernier dément.

Des collages, gouaches et lithographies, ainsi que des portraits de la première épouse du peintre… Au total, ce sont 271 œuvres de l’artiste Pablo Picasso, inconnues jusque-là, qui ont été découvertes récemment, rapporte le quotidien Libération dans son édition de lundi. C’est à cause d’un contentieux devant la justice que l’existence de ce trésor a été rendue publique.

Tous ces chefs d’œuvres d’art moderne auraient été stockés depuis des années chez un couple de septuagénaires de la Côte d'Azur. Pierre Le Guennec, un ancien électricien de 71 ans, a travaillé pendant trois ans pour l’artiste. Il affirme avoir installé des systèmes d'alarme dans les différentes résidences de Pablo Picasso, notamment à la villa Californie à Cannes.

L’électricien anonyme et 271 Picasso

Le retraité affirme que ces œuvres lui ont été données par l’artiste ou par son épouse pendant les trois dernières années de leur vie. Il a contacté la famille Picasso début 2010 pour faire authentifier les œuvres.

Problème : la famille ignorait l’existence de ces œuvres, qui étaient probablement stockées dans l’une des villas où a travaillé l’électricien. L’héritier de la famille de l’artiste, Claude Picasso, a exclu l'idée que son père ait pu "donner une telle quantité, cela ne s'est jamais vu, cela ne tient pas debout.“ “C'était une partie de sa vie", a-t-il réagi dans le journal Libération.

"Mon grand-père n'a jamais eu l'occasion de donner de telles quantités d'œuvres à une seule personne", a réagi sur Europe 1 Olivier Picasso, le petit-fils du peintre.

"C'est un véritable roman", accuse-t-il :

<iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/26602097" frameborder="0"></iframe>

Sa famille a donc décidé de porter plainte contre X pour recel le 23 septembre afin de savoir comment l’électricien a acquis autant d’œuvres. Ces dernières ont été saisies le 5 octobre par l'Office central de lutte contre le trafic des biens culturels au domicile du couple à Mouans-Sartoux dans les Alpes Maritimes. Aucune charge n'est pour l'instant retenue contre le couple.

"Je n'ai jamais eu de tableaux, (...) mon mari n'a rien à se reprocher, moi non plus", a depuis réagi la femme de l'électricien au micro Europe 1 de, démentant ainsi toute implication dans un recel.

Bataille autour d’un trésor de l’art moderne

Une longue bataille judiciaire s’annonce afin de savoir à qui revient la propriété de ces œuvres qui ont été produites entre 1900 à 1932. Les 271 œuvres proposées à l’authentification constituent une véritable découverte pour l’art moderne. Parmi ces œuvres inédites se trouvent neuf collages cubistes d'une valeur estimée à une quarantaine de millions d'euros, une aquarelle de la période bleue, des gouaches et des lithographies.

Les tableaux, carnets et dessins représenteraient une valeur marchande totale d’au moins 60 millions d’euros.