Ravisseur de Berenyss : le périmètre de recherche élargi

  • A
  • A
Ravisseur de Berenyss : le périmètre de recherche élargi
@ DR
Partagez sur :

Les enquêteurs travaillent d'arrache-pied pour mettre la main sur le kidnappeur de la fillette de 7 ans et demi.

La petite Berenyss, enlevée jeudi après-midi dans le village de Sancy, en Meurthe-et-Moselle avant d'être relâchée indemne, huit heures après, dans les Ardennes françaises, "ne connaissait pas" son ravisseur, a déclaré vendredi le procureur de Briey, Yves Le Clair. Après cet enlèvement à l'heureux dénouement, les enquêteurs concentrent désormais leurs recherches sur le mystérieux conducteur de la camionnette blanche. Samedi, le périmètre de recherche des gendarmes s'est élargi.

200 gendarmes sur le front. Vendredi, les recherches s'étaient concentrées autour de la commune de Grandpré où la fillette de Meurthe-et-Moselle avait été déposée par son ravisseur. Mais samedi, le périmètre a été élargi, notamment vers le nord des Ardennes, avec la compagnie de gendarmerie de Sedan, a indiqué le capitaine Jean-François Kiczek, officier opération du groupement de gendarmerie du département.

 Depuis jeudi, quelque 200 gendarmes sont mobilisés sur la traque du ravisseur de la fillette, qui circulerait à bord d'un véhicule utilitaire de type Kangoo et de couleur blanche. Vendredi après midi, un portraitiste de la gendarmerie a été dépêché au domicile familial afin de tenter d'établir avec Berenyss le portrait-robot de l'homme qui l'a enlevée.  

Aucun suspect identifié. La gendarmerie vérifie par ailleurs les emplois du temps de tous les auteurs récents de viols ou d'agressions sexuelles dans la région. Aucun suspect n'étant identifié pour le moment, les enquêteurs ratissent large pour ne laisser passer aucun élément.

Le scénario du rapt. La façon dont Berenyss a été enlevée est tellement caricaturale, que l'on peine à y croire. L'enfant a en effet été attirée par son kidnappeur avec un paquet de bonbons. C'est cet "appât" qui a poussé la fillette à entrer dans la camionnette blanche du ravisseur, repérée par la mère alors qu'elle était partie à la recherche de sa fille immédiatement après s'être aperçue de sa disparition. Le paquet de friandises a été retrouvé sur place, juste à côté du vélo de l'enfant, abandonné dans une ruelle non loin de la maison familiale. 

Des recoupements ADN avec le fichier des délinquants sexuels. Les deux sont des pièces à conviction sur lesquelles des prélèvements ADN vont être réalisés, a annoncé le procureur. Vendredi, d'autres analyses étaient en cours sur des scellés effectués sur les vêtements de la fillette de 7 ans et demi. Ces prélèvements seront recoupés avec le fichier des délinquants sexuels.

Par ailleurs, d'autres recoupements vont être opérés, notamment sur les données enregistrées par les balises de téléphonie mobile situées à proximité de Sancy, lieu du rapt, et de Grandpré, dans les Ardennes, endroit où Berenyss a été retrouvée jeudi soir, "déposée" devant le domicile d'un médecin après qu'une alerte enlèvement a été déclenchée. 

>> LIRE AUSSI - Berenyss retrouvée saine et sauve : le soulagement à Sancy

>> LIRE AUSSI - L'alerte enlèvement : un dispositif d'une redoutable efficacité

>> LIRE AUSSI - Berenyss retrouvée : "Je suis allée ouvrir ma porte et c'était elle"