"1789, Amants de la Bastille" : un procès sur l'explosion mortelle de 2013

  • A
  • A
"1789, Amants de la Bastille" : un procès sur l'explosion mortelle de 2013
@ AFP
Partagez sur :

La société d'exploitation du Palais des Sports de Paris et la société de production de la comédie musicale "1789: Les Amants de la Bastille" seront jugées.

La société d'exploitation du Palais des Sports de Paris et la société de production de la comédie musicale "1789: Les Amants de la Bastille" seront jugées pour une explosion accidentelle qui avait tué en 2013 le directeur technique du spectacle.

Comparution pour homicide et blessures involontaires. Cités directement à comparaître par le parquet de Paris, la Société d'exploitation du Palais des Sports (SEPS) et NTCA Productions, ainsi qu'un dirigeant de chacune, comparaîtront pour homicide et blessures involontaires dans le cadre du travail. La date du procès n'a pas été fixée. Consécutive à un incendie parti le 8 novembre dans un local contenant des produits pyrotechniques, l'explosion avait tué le directeur technique du spectacle Marcus Toledano, 41 ans. 

On leur reproche un manquement aux règles de sécurité. Il est reproché au Palais des Sports et aux producteurs d'avoir manqué aux règles de sécurité, notamment sur le stockage et l'isolation de tels produits dangereux, ainsi que sur la formation du personnel et les mesures d'inspection. L'accident était survenu peu avant l'une des représentations de cette comédie musicale à succès, alors qu'un ouvrier découpait des barres métalliques à la disqueuse dans le local où étaient entreposés les engins pyrotechniques. 

Transporté à l'hôpital dans un état très grave, Marcus Toledano était mort dans la nuit.