À Paris, des ados portent plainte contre des policiers pour agression sexuelle

  • A
  • A
À Paris, des ados portent plainte contre des policiers pour agression sexuelle
L'IGPN, la police des polices a été saisie et une enquête judiciaire a été ouverte.@ AFP
Partagez sur :

Dix-huit adolescents du 12e arrondissement à Paris ont porté plainte contre une dizaine de policiers pour des faits de violence volontaire et d'agression sexuelle.

Des jeunes âgés de 14 à 18 ans ont porté plainte contre une dizaine de policiers pour des faits de violence volontaire, d'agression sexuelle, de séquestration et d'abus d'autorité. "On leur assène des coups, on les amène au commissariat, on leur touche les parties intimes. Tous ces faits sont accompagnés de propos racistes", explique l'avocat des adolescents Slim Ben Achour. Ces sévices, les adolescents les auraient subis pendant 2 ans, jusqu'à l'été dernier.

D'autres jeunes voudraient porter plainte. Lanna Hollo, de l'ONG Open Society Justice Initiative et spécialisée dans la lutte contre les contrôles discriminatoires, soutient le dépôt de plainte. Elle estime que le dossier est très solide : "On a des jeunes qui, interviewés de manière individuelle, racontent des faits qui sont concordants", raconte-t-elle à Europe 1. En plus des dix-huit adolescents concernés, l'ONG affirme que d'autres jeunes souhaiteraient eux aussi porter plainte. De son côté, l'IGPN, la police des polices, a été saisie et une enquête judiciaire a été ouverte. Les syndicats de police, eux, restent extrêmement prudents et rappellent que pour l'instant, les policiers visés bénéficient de la présomption d'innocence.

"Je serai très attentive aux suites de ce dossier". Via un communiqué de presse, Catherine Baratti-Elbaz, la maire PS du 12ème arrondissement de Paris, a réagi : "Je souhaite que la justice mène sereinement et rapidement son travail d’enquête. Si les faits étaient avérés, il conviendrait de les sanctionner avec la plus grande sévérité (...) Je serai très attentive aux suites de ce dossier, ayant à cœur la lutte contre toutes les formes de discrimination".