11 millions d'euros d'indemnités pour les parents d'un handicapé

  • A
  • A
11 millions d'euros d'indemnités pour les parents d'un handicapé
@ MAx PPP
Partagez sur :

Un obstétricien a été condamné à payer une rente annuelle à un adolescent lourdement handicapé depuis sa naissance, en raison de fautes commises par le médecin.

C'est un dédommagement record. Des parents viennent d'obtenir 11 millions d'euros pour la prise en charge de leur enfant lourdement handicapé, aujourd'hui âgé de 14 ans. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a en effet condamné un obstétricien, à payer une rente annuelle à l'enfant, en raison de fautes commises par le médecin.

>> LIRE AUSSI - Les parents d'un enfant handicapé touchent 2 millions d'euros

Le médecin multiplie des erreurs lors de l'accouchement. Sandrine Giardina avait accouché le 29 juillet 2000 dans une clinique de Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes. Alors que la tête de l'enfant était mal positionnée, le médecin avait procédé à plusieurs tentatives d'extraction, notamment au moyen de spatules, en vain, avant de décider après plusieurs heures de procéder à une césarienne, entrainant chez l'enfant des lésions irréversibles.

"C'est beaucoup plus de sérénité". Aujourd'hui, parce qu'il a manqué d'oxygène à la naissance, Philippe ne peut ni se nourrir, ni se lever. Il ne communique pas et a besoin d'une surveillance 24 heures sur 24. Au total, quatre personnes sont chargées de prendre soin de lui chaque jour. Une prise en charge qui coûte 15.000 euros par mois à la famille.

Pour Jean-Claude, ces 11 millions d'euros sont la garantie que Philippe ne manquera jamais de rien. "C'était notre plus grande terreur. C'est-à-dire de ne pas pouvoir assumer sa prise en charge lorsque l'on sera vieillissant, plus faible, fatigué, ou lorsque l'on quittera ce monde. C'est beaucoup plus de sérénité", assure-t-il au micro d'Europe 1.

"Ce n'est pas un trésor". Cet argent ne sera pas versé sous la forme d'un chèque de 11 millions d'euros. Il sera versé tout au long de la vie de Philippe, dont l'espérance de vie est de 44 ans. L'argent ne servira qu'à lui et à son bien être, assure l'avocat de la famille, Edouard Bourgin. "Ce n'est pas un trésor. Mais c'est une somme qui va être distillée, année après année, mois après mois, pour permettre la surveillance constante de Philippe, par ceux qu'on appelle des tierces personnes, c'est-à-dire des infirmiers, des personnes qui vont veiller à la sécurité de Philippe", réagit-il sur Europe 1.

Pas d'excuse du médecin. Cette décision de justice constitue donc un grand soulagement pour les parents de Philippe. Ces derniers restent toutefois profondément choqués par le fait que le médecin qui est à l'origine du handicap de leur fils n'a jamais présenté d'excuses. Et continue d'exercer son métier, malgré une condamnation en 2012 pour "blessures involontaires" et "altération de preuve".