Le Trophée de l'Alimentation : le garde-manger de demain est entre de bonnes mains

  • A
  • A
Partagez sur :

En 2050, nous serons près de 10 milliards sur la planète. Nourrir la population mondiale à cette échelle tout en respectant notre terre et en préservant notre environnement  est un immense défi. Défi que relèvent ces cinq entreprises françaises, nommées pour le Trophée de l’Alimentation. 

Agricool : l’avenir de l’agriculture est dans la boite

L’ambition de Gonzague et Guillaume, fils d’agriculteurs et co-fondateurs d’Agricool : rendre accessible à tous les fruits et légumes de qualité et sans pesticide. Lancée en 2015 dans un vieux conteneur rouillé, la start-up qui compte aujourd’hui 30 salariés, s’est spécialisée dans la culture des fraises ! Installées dans leurs « cooltainers », les fraises poussent sous lampes, arrosées par circuit fermé. Résultat : des rendements 120 fois supérieurs à ceux d’une culture en pleine terre… et des fraises locales 30% moins chères que le bio toute l’année ! Agricool prévoit quatre récoltes par an.


 Tereos : Sautons le pas du Végétal

En 2050, face à l’accroissement de la population mondiale, les besoins en protéines de la planète auront doublé. Face à ce constat, Tereos est convaincu que le développement des protéines végétales est la réponse d’avenir. Deuxième producteur mondial de protéines de blé, il consacre aujourd’hui près de 50% de son budget R&D à la nutrition. Son dernier produit : Le Sauté Végétal, émincés de composition 100% végétale destinés à la restauration collective, préparés à base de protéines de blé et de farine de pois chiches issues de matières agricoles françaises.

 

Comerso : la lutte contre le gaspillage est un business

Le credo de Comerso ? « Les invendus ont de la valeur ». Et pour cause, cette start-up fondée par deux trentenaires rencontrés en covoiturage, a fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire le cœur de son business. Concrètement : Comerso apporte au quotidien des solutions aux entreprises, notamment dans la grande distribution, pour réduire et valoriser leurs invendus, en les transmettant directement aux associations.

 

Sous les fraises : quand la campagne s’installe en ville

Depuis 2014, le biologiste Yohan Hubert, développe un métier atypique : celui d’« exploitant agricole de la ville ». Voici comment se définit lui-même le fondateur de Sous les fraises, une start-up qui installe des jardins potagers et fruitiers en ville au sein des entreprises. Leur secret ? Une membrane magique issue d’un mélange de laine de mouton et de chanvre alimentée d’un circuit d’irrigation fermé qui permet aux végétaux de prospérer partout et sans produits chimiques. Résultat : zéro entretien et de grandes entreprises déjà sous le charme, comme Nexity, Unibail, les Galeries Lafayette ou le BHV !

 

C’est qui le patron ?! : quand les consommateurs prennent le pouvoir !

« Quelle qualité de produit voulez-vous avoir ? Et surtout quel prix êtes-vous prêt à payer pour ce produit ? ». C’est la question posée aux consommateurs par les fondateurs de « C’est qui le patron ?! ». Après le succès de leur brique de lait équitable (33 millions de litres vendus en un an), la « marque du consommateur »  reprend du service avec une dizaine de nouveautés attendues en 2018 dont une salade de saison, des pâtes équitables, des œufs, du beurre… tous issus d’une filière équitable, fabriqués et commercialisés selon les attentes du client. Ce concept original permet de remettre le consommateur au cœur de l’écosystème : à lui de définir les exigences de production et la qualité du produit… mais aussi son prix !

 

Pour connaître les vainqueurs des Trophées Europe 1 de l'Avenir édition 2018, rendez-vous le 5 février prochain dès 19h30 sur le @Europe1 Facebook Live!