Une cousine de la Terre découverte

  • A
  • A
Une cousine de la Terre découverte
Voilà à quoi pourrait ressembler Kepler 22, planète soeur de la Terre.@ REUTERS
Partagez sur :

L’exoplanète, située à 600 années-lumière, est propice au développement de la vie.

Gliese 581d, HD 85512b, et maintenant Kepler 22. La Nasa a confirmé mardi la découverte, hors de notre système solaire, d’une troisième planète potentiellement habitable. C’est la sonde Kepler, lancée en mars 2009 et dotée d'un puissant télescope, qui, pour la première fois, a découvert cette exoplanète sœur de la Terre.

Température de 22 degrés à la surface

Cette confirmation signifie que les astronomes de l’agence spatiale américaine ont vu passer à trois reprises au moins l'exoplanète devant son étoile. Ils ne peuvent cependant pas dire si une certaine forme de vie s'y trouve mais seulement que les conditions sont requises pour qu'elle puisse s'y développer. Pour être déclarée habitable, il faut d’abord qu’une planète se trouve à la distance adéquate de son étoile, pour que de l’eau à l’état liquide puisse s’y trouver. Par ailleurs, sa température et son atmosphère doivent être propices à l'apparition de la vie et à son évolution.

"Nous sommes certains qu'elle se trouve dans une zone habitable", a assuré à des journalistes Bill Borucki, expert de la Nasa à propos de Kepler 22. Celle-ci, 2,4 fois plus massive que la Terre, se trouve à une distance d'environ 600 années-lumière (5,5 millions de milliards de kms, une broutille) et tourne autour de son étoile en 290 jours. Seule incertitude : les scientifiques ne savent pas si elle est constituée de roches, de gaz ou de liquide. "Si elle dispose d'une surface, la température doit y être agréable", a souligné Bill Borucki. Selon la Nasa, la température près de la surface de l'exoplanète serait de 22 degrés Celsius.

Un classement des exoplanètes habitables

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) avait été le premier en mai à annoncer qu'une des planètes tournant autour de l'étoile naine Gliese 581 pourrait s'avérer "habitable" avec un climat propice à la présence d'eau liquide et à la vie. En août, des astronomes suisses avaient confirmé l'existence d'une autre exoplanète, appelée HD 85512b et située à 36 années-lumière de la Terre contre 20 années-lumière pour Gliese 581d.

Le jour même de la confirmation de l'existence de Kepler 22, des astronomes de l'université de Porto Rico ont diffusé sur Internet le classement, en fonction de leur habitabilité, de 47 des quelque 700 exoplanètes découvertes depuis 1995 par différentes équipes d'astronomes. Kepler 22 n'y figure pas encore, mais HD 85512b et Gliese 581d y occupent les premières places. Pour choisir sa future destination, il suffit donc de se rendre sur www.phl.upr.edu.