Greenpeace épingle Microsoft et Nintendo

  • A
  • A
Greenpeace épingle Microsoft et Nintendo
Partagez sur :

Nokia, Sony et Apple font partie des bons élèves selon l'organisation.

Comment acheter des produits high-tech tout en respectant l’environnement ? L’organisation militante Greenpeace édite, chaque trimestre, un guide dans lequel elle classe les fabricants de produits électroniques en fonction des matériaux qu’ils utilisent. Un guide destiné à aider les consommateurs mais aussi à encourager les fabricants à être plus responsables.

Aux deux premières places figurent, une nouvelle fois, les scandinaves Nokia et Sony Ericsson. Les deux fabricants proposent des produits dépourvus de composants toxiques (PVC, agents ignifuges bromés). Ils sont suivis par Apple qui fait son entrée dans la short-list avec une remontée de la neuvième à la cinquième place. La société de Steve Jobs a, en effet, tenu ses promesses et s’est engagé dans une politique d’assainissement de ces produits.

Nintendo et Microsoft sont, quant à eux, pointés du doigt. "Pour la firme de Bill Gates c’est un recul dû notamment au fait que Microsoft ne s’engage pas dans une politique de réduction des gaz à effet de serre", révèle le guide. D’autres, comme Samsung, Dell, Lenovo et LG ont eu des points de pénalité. Ils s’étaient engagés à proposer des produits sans certaines matières toxiques. Des promesses qu’ils n’ont pas tenu pour le moment.

Si les méthodes utilisées par Greenpeace pour établir ce classement sont critiquées par certains fabricants, comme souligne le New York Times, le guide est néanmoins pris au sérieux. L’association veut pousser les entreprises de produits high-tech à réduire l’impact climatique de la fabrication et des produits, à s’engager à reprendre et recycler les produits obsolètes, mais aussi à mettre en place une politique d’élimination des substances chimiques dangereuses. Et la technique semble fonctionner puisque "certains fabricants se sont engagés à faire des efforts", souligne le quotidien américain.