Electricité : la révolution Bloom Box

  • A
  • A
Electricité : la révolution Bloom Box
@ DR
Partagez sur :

Une société américaine lance une pile à combustible au format réduit très prometteuse.

Les Etats-Unis ne parlent plus que de ça : une mystérieuse boîte "propre" qui produit de l’électricité. Appelée Bloom Box, elle a été conçue par Bloom Energy. Après un reportage dans l’émission 60 minutes dimanche, Bloom Energy étaient parmi les 10 mots clefs les plus recherchés sur Google.

Ingénieur à la NASA

Les journalistes de l’émission ont été les premiers à être autorisés à entrer dans les locaux de Bloom Energy, qui a lancé publiquement son invention mercredi après plus de dix ans de recherches dans le plus grand secret. La conférence de presse a eu lieu en présence de l'ancien secrétaire d'Etat américain, Colin Powell, le gouverneur Arnold Schwarzenegger, le cofondateur de Google Sergey Brin et le PDG d'eBay John Donahoe.

Son créateur, K.R. Sridhar, a été ingénieur à la NASA. Il a conçu ce cube d'une dizaine de centimètres de côté, capable de fournir les besoins en électricité d’une maison individuelle. Il s’agit d’une sorte de pile à combustible qui fonctionne avec de l'oxygène et de l'énergie fossile. Elle marche aussi bien au fuel qu’au gaz naturel ou au méthane. Elle "produit avec la même quantité de carbone environ deux fois plus d'électricité" qu'une centrale thermique classique, selon Michael Kanellos rédacteur en chef de GreenTechMedia interrogé par 20minutes.fr. Elle a aussi l'immense avantage de produire l'électricité directement sur le lieu de son utilisation en ne générant aucun frais de transport.

John Doerr derrière le projet

Bloom Energy a déjà convaincu de grandes entreprises. Google, eBay ou encore Wall Mart font partie des premiers clients à tester ce procédé révolutionnaire. Dans 60 Minutes, le PDG d'eBay John Donahoe ne tarit pas d'éloges. Il explique avoir économisé en un an 100.000 dollars sur sa facture électrique, bien plus qu’avec les panneaux solaires installés sur son toit. Pour ces grandes entreprises, la Bloom Box est plus grande que pour les particuliers.

Bloom Energy a surtout reçu l’appui d’un spécialiste des investissements technologiques : John Doerr. Celui qui avait notamment parié sur Google mise aujourd’hui sur les greentech. Il a investi 200 millions de dollars dans Bloom Energy et y croit. "La Bloom Box a l’intention de remplacer le réseau électrique. C’est moins cher et plus propre", assure-t-il.

Mais la Bloom Box doit encore séduire de nombreux sceptiques, aussi bien en démontrant la qualité de sa technologie et la possibilité de la commercialiser à grande échelle. K.R. Sridhar entend la vendre à moins de 3.000 dollars d’ici dix ans. Selon Michael Kanellos, de GreenTechMedia, il y a 20% de chances que nous ayons tous un cube de type Bloom Box dans notre sous-sol d'ici là.

Le reportage de 60 minutes :



REAGISSEZ -