Des particules comme du "verre pilé"

  • A
  • A
Des particules comme du "verre pilé"
@ REUTERS
Partagez sur :

De quoi est composé le nuage ? La réponse avec le vulcanologue Jean-Marie Bardintzeff.

Le nuage venu d'Islande, et qui perturbe l'ensemble du ciel européen, est "un mélange de vapeur d'eau, de gaz volcaniques qui contiennent du souffre, du chlore, du fluor, du gaz carbonique et de fines particules solides (du magma pulvérisé, solidifié et refroidi)", explique vendredi à Europe 1 le vulcanologue Jean-Marie Bardintzeff.

Des particules très dures

Ce sont ces minuscules particules qui posent problème. "Elles font quelques millimètres, mais elles sont très dures, comme du verre pilé. Elles sont donc très agressives pour les personnes qui les respirent et pour les appareils d'avion", insiste le vulcanologue avant de temporiser : ces particules ne sont toutefois "pas dangereuses pour les Européens", car elles sont très diluées.

Des particules en altitude

En revanche, à haute altitude, elles pourraient faire "de graves dégâts si elles rentraient dans un réacteur d'avion", ajoute le scientifique.

En 1982, un avion de British Airways avait été victime d'une panne de moteurs en traversant un nuage de cendres au-dessus de l'Indonésie. L'appareil avait chuté de plusieurs milliers de mètres avant que les moteurs ne redémarrent. C'est cet incident qui a incité l'industrie aéronautique à mettre en place les plans d'urgence internationaux qui ont été activés jeudi.

Evidemment ces particules vont retomber sur le sol, mais de manière très diluée sur le sol européen. Les zones à risque se situent en Islande où des personnes ont dû être évacuées et où le bétail est tenu à couvert : " là, les particules pourraient provoquer des hémorragies internes si elles étaient respirées", indique encoreJean-Marie Bardintzeff.