Schneider pourrait supprimer 200 postes en France

  • A
  • A
Schneider pourrait supprimer 200 postes en France
@ REUTERS/Charles Platiau
Partagez sur :

TAUX DE CHANGE - Le groupe français se dit pénalisé à l’exportation par la force de l’euro. Il souhaite délocaliser une partie de sa production.

L'info. Mauvaise nouvelle sur le front de l’emploi. Le fabricant de matériel électrique Schneider, pénalisé par l'euro fort, a décidé de réorganiser ses usines françaises et de délocaliser la production à l'export, annoncent Les Echos mercredi.

200 postes menacés. Le projet d'une réorganisation du dispositif industriel de Schneider en France, présenté en début de semaine aux représentants du personnel, touche six usines du groupe et devrait aboutir à la suppression d'environ 200 postes en France, révèle le quotidien économique. Pour ce dernier, ce n'est pas tant l'ampleur du projet qui devrait marquer les esprits que les principes qui guident ces mesures.

Réorganisation de la production. Malmené par l'impact des taux de change et la baisse de la demande sur le Vieux Continent, le groupe souhaite en effet "rééquilibrer ses volumes de production en fonction des zones de vente", indiquent les documents présentés aux représentants du personnel, selon Les Echos.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

EMPLOI - Bouygues Telecom : coupes drastiques à venir dans les effectifs 

LE CHIFFRE - Le chômage se stabilise au premier trimestre