Les fonctionnaires votent pour leurs représentants syndicaux

  • A
  • A
Les fonctionnaires votent pour leurs représentants syndicaux
@ MAXPPP
Partagez sur :

SYNDICATS - 5,4 millions d’agents sont appelés aux urnes jeudi. La CGT va-t-elle conserver sa première place ?

Jeudi est une journée décisive pour les syndicats : près de 5,4 millions d’agents de l'Etat, des collectivités locales et des hôpitaux sont appelés à élire leurs représentants syndicaux. Ce scrutin va donc peser lourd dans les rapports de force entre syndicaux. D’autant que ces élections interviennent alors que la CGT traverse une zone de sérieuses turbulences avec les révélations en cascade sur son secrétaire général Thierry Lepaon. D’où la question suivante : la CGT va-t-elle rester le premier représentant des fonctionnaires ?

Un scrutin dans une ambiance morose. Les électeurs doivent désigner pour 4 ans leurs représentants au sein de différentes instances, équivalentes aux Comités d'entreprise du privé, comme les comités techniques ou les commissions administratives paritaires. En attendant les résultats de ces élections, attendus pour mardi, la première incertitude porte sur le taux de participation. En 2011, il avait été de 55%, contre une moyenne de 64% lors des précédents scrutins.

Certains observateurs redoutent que la participation soit encore plus basse cette année, notamment en raison de l’ambiance qui prédomine au sein des administrations. Le discours actuellement martelé, et qui veut que les fonctionnaires sont trop nombreux et pas assez productifs, suscite un abattement et parfois même un sentiment d'abandon chez les fonctionnaires.

cgt affiche votons e1default 930620 19.10.11

La CGT va-t-elle conserver son leadership ? La deuxième question, est de savoir si les cartes vont être rebattues entre la CGT, historiquement premier syndicat de fonctionnaires avec un quart des voix, et les autres syndicats. Or, le vent a commencé à tourner lors des dernières consultations : c’est notamment le cas chez Orange, où la CFDT vient de détrôner la CGT. Même si sa suprématie n'était pas remise en cause, une baisse du score de la CGT dans la fonction publique affaiblirait un peu plus Thierry Lepaon, déjà mis à mal avec l'affaire de son appartement et de son bureau, et celle, plus récente de son indemnité de départ.

>> LIRE AUSSI - CGT : Thierry Lepaon est sur un siège éjectable

Lors des précédentes élections, la CGT était arrivée en tête (25,4%), devant la CFDT (19,1%) et FO (18,1%). Ce trio de tête était suivi par l’Unsa (9,3 %), la FSU (8,2%), Solidaires (6,6 %), la CFTC (4 %) et la CFE-CGC (2,9 %).