Ikea : surplace des négociations

  • A
  • A
Ikea : surplace des négociations
@ MaxPPP
Partagez sur :

Pour les syndicats, il n’y a aucune avancée. Une nouvelle action pourrait être lancée samedi.

"On fait du sur-place, on n'aborde pas le sujet de la réunion", a assuré Dominique Nikonoff, délégué syndical central adjoint FO. Deux syndicats ont dénoncé l'absence de toute avancée sur le sujet des salaires, lors de la suspension de la réunion de Négociation annuelle obligatoire qui se tient depuis mercredi matin au siège d’Ikea France à Plaisir, dans les Yvelines. Seule la CFDT a discerné un "frémissement d'avancée".

La direction et les syndicats devant se retrouver pour une médiation jeudi matin après plus d'une semaine de conflit sur les salaires. La proposition de la direction est d'augmenter les salaires de 2%, dont 1% d'augmentation générale, mais l'intersyndicale CGT-FO-CFDT réclame une hausse collective de 4% des salaires.

Dans le même temps, des salariés des dépôts d'Ikea à Châtres en Seine-et-Marne, Metz en Moselle et Saint-Quentin-Fallavier en Isère se sont rassemblés devant leurs établissements dans la matinée de mercredi, en dehors de leur temps de travail. Une action en "soutien" aux salariés des magasins et pour protester contre les propositions de hausse de salaire de la direction pour leur branche. Ils étaient une "trentaine" par dépôt, a indiqué Sauveur Choquet, délégué syndical central CFDT.

"On repart certainement sur un mouvement" samedi, a prévenu Marylène Laure, de la CGT.