Fin du conflit à Orly-sud

  • A
  • A
Fin du conflit à Orly-sud
Partagez sur :

Les grévistes de Servisair ont signé un protocole d'accord de fin de conflit et reprendront le travail jeudi.

Fin de conflit à Orly-sud. Les salariés de Servisair, en grève depuis huit jours consécutifs, ont signé mercredi un protocole d'accord de fin de conflit et reprendront le travail jeudi.

Les négociations entre grévistes, médiateurs et direction se sont terminées tard dans la nuit de mardi à mercredi. "Leurs propositions nous ont satisfaits. Ils ont répondu à nos attentes, c'est-à-dire employer la totalité du personnel de Servisair", soit 432 contrats à durée indéterminée, a expliqué Djamel Chettouh, délégué syndical Unsa-SNMSAC.

En charge des enregistrements, chargements et ravitaillement pour plusieurs compagnies, Servisair a perdu sa licence à Orly-sud et cessera son activité le 31 octobre. Deux sociétés sont susceptibles d'être repreneurs, le Groupe Europe Handling (services aéroportuaires) et OFS, la filiale du groupe de manutention WFS.

Mercredi le trafic était encore perturbé à Orly-sud. Les compagnies EasyJet et Royal Air Maroc ont adopté un dispositif identique à celui de mardi. La compagnie low cost a annulé tous ses vols intérieurs au départ et à l'arrivée d'Orly (des Paris-Nice et des Paris-Toulouse). Les liaisons internationales sont quant à elles reportées vers Roissy-Charles-de-Gaulle, selon une source aéroportuaire. La compagnie marocaine a également dérouté ses avions vers l'aéroport au nord de Paris. Pour les deux compagnies, le transfert des voyageurs du sud (Orly) vers le nord (Roissy) est assuré par navettes.

A Orly-ouest, le mouvement social des employés d'OFS, qui a perturbé des vols de compagnies filiales d'Air France mardi, est terminé. D'après une source aéroportuaire, les grévistes seraient parvenus à s'entendre avec le Groupe Europe Handling qui a obtenu avec Air France la licence d'exploitation dans l'aérogare à compter du 1er novembre prochain.